Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Sam 21 Aoû - 2:15




    « Once upon a time home sweet home, dans le petit paradis secret Rainien sa princesse et un tout nouvel arrivant, son prince mais aussi Héros de son univers réduit à la solitude. Cette maison était beaucoup trop silencieuse , beaucoup trop grande pour une jeune fille comme elle au point que même si sa maison était entièrement à son goût et son bonheur extrême, la raison pour laquelle elle avait autant cravacher à travailler d'arrachée pied pour se permettre de l'obtenir,même si c'était le seul endroit ou elle se sentait réellement bien, la jeune Rainie parano trouvait toujours un moyen d'avoir peur de sa grandeur. La maison est aménagée, magnifique et moderne, les murs rayonnent d'une blancheur écarlate et si il y a bien quelque chose que l'on peut remarquer chez elle c'est son manque de portes. La modernité à était fait en sorte que la cuisine typiquement "Américaine soit visible depuis le salon" ou se trouve un téléviseur incrusté dans le mur, une jolie petite cheminée et des canapés aussi blanc que les murs, a terre se trouve un magnifique tapis zèbre écrasée par une petite table basse vitée noir. Je n'ai pas besoin de vous dresser un auto portrait de la maison ou une visite guidée car petit à petit vous allez découvrir par vous même ce dont il s'agit. En attendant c'est en pénétrant à l'intérieur par la porte d'entrée que tout deux découvrirent ceci, ce salon magnifiquement aménagée par les propres goûts de la petite japonaise, des grandes fenêtres , un lieu très espacé. En voyant son "Chez soi" curieusement Rainie se mit à sourire, ici elle était en sécurité et encore plus maintenant que Makio était entré dans sa vie, Makio dont elle était tomber amoureuse, le coup de foudre existe, ses deux la en sont la preuve vivante, intérieurement Rainie n'en pouvait plus elle était tellement heureuse que le beau nippon accepte son invitation et qui puis est il lui a promis de ne pas la laisser seule ce soir, une promesse est une promesse.Timidement la belle poupée de porcelaine pointa du doigt le canapé blanc à Makio signe qu'il pouvait s'assoir en attendant elle avait saisit une petite télécommande et en appuyant sur l'un des boutons, les volets qui était dissimulés au dessus des fenêtres vinrent à s'abaisser doucement, un autre bouton avait était enfoncé pour allumer les lumières et d'un automatisme quotidien la belle Rainie s'approcha de la table basse et à l'aide d'un briquet qui s'y trouvait, alluma deux bougies au centre, des bougies senteurs qui avaient la réputation de laisser dans sa demeure une agréable odeur de vanille. La jeune nippone s'immobilisa alors sur place, restant debout, souriante et chaleureuse posa cette unique question à Makio.

    « Tu as envie de boire quelque chose? ... »

    Inconsciemment sa main vint à joindre son autre pour s'amuser avec signe de gêne, au plus elle le regarder au plus Rainie sentait cette boule au ventre, ce signe qui vous dit " Allez fonce !" ou encore " Ca, c'est le signal qui montre que t'es amoureuse ma vieille", ses yeux étaient plongés dans les siens, elle aurait pût les regarder durant des heures entières mais le problème était "Est-ce que cela aurait plu à Makio et si lui aussi n'aurait pas était gêné face à tout cela". Puis de plus en plus, l'envie de l'embrasser d'un seul coup et sauvagement - Bah dis donc on se calme l'auteur- je t'ai pas déjà dit de te taire à toi? - Je ne pense pas- très bien alors tait toi, je disait donc avant que l'enquiquineuse de service arrive...ah oui, l'embrasser, il n'était pas difficile de ne pas le vouloir vu l'énorme tentation que représenter le beau jeune homme à lui tout seul mais il ne fallait pas paraître trop brusque et ne pas effrayer le premier homme à pénétrer son jardin secret, mais ses lèvres, elles sont si tentantes...
    A les voir, des frissons parcourut le long de la colonne vertébrale de la japonaise et dans un élan de stress intense elle n'attendit pas même la réponse de Makio et s'était élançé non pas très loin dans sa cuisine pour aller lui servir si ce n'est qu'un verre d'eau...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Sam 21 Aoû - 15:43

Dans les épisodes précédents...

Une soirée tout à fait ordinaire, comme les autres. Rien au programme pour remplir cette soirée qui avait pourtant une belle allure. Une bonne météo, parfaite même, alors pourquoi ne pas trouver quelque chose à faire plutôt que de rester enfermé chez soi? C'est mieux de ne rien faire dehors et avoir une petite chance de rencontrer quelqu'un au lieu de rester cloitré et rencontré son armoire. Le cinéma semblait être un bon endroit, histoire d'aller se détendre un peu mais surtout, il y avait du pop corn. Très important. On parlait de rencontre, non? Makio en avait justement fait une. Une petite demoiselle, japonaise, mais aussi en détresse. Elle s'était tourné vers lui pour lui parler en japonais. Pourquoi lui? Ce jour là il était le seul a avoir ces origines alors, est-ce de la chance ou le destin? Devait-il la rencontrer aujourd'hui? Si ça avait été le destin, si ce 'était pas aujourd'hui, il l'aurait sûrement rencontrer un autre jour dans d'autre circonstances. En attendant, leur rencontre s'était produite pendant cette douce soirée... "Kowaii". Un baiser fictif et la jeune femme était sortie d'affaire. L'homme au regard malsain qui la suivait avait abandonné sa filature, laissant nos deux japonais ensemble. Par la suite, ils ont appris à ce connaître mais non pas par des questions mais par des actions naturelles. Des réactions de chacun face à une situation comme Rainie qui fait semblant de bouder ou encore Makio qui l'empêche de partir en trouvant une fausse excuse à son étreinte. La suite du programme? Une glace et en route pour la demeure de Rainie...

23h06, Maison de Rainie...

Nous y voilà. C'était arrivée si vite. En fait tout était arrivé très vite, ils en étaient même arrivée à se tenir la main pendant un bon bout de chemin. Finalement, être sortie ce soir avait amené à de merveilleux évènements à commencer par cette rencontre soudaine. Mais devant cette porte, Makio n'était pas vraiment sûr de vouloir la passer. Était-ce bien raisonnable d'y entrer dès le premier soir? Quoi qu'il en soit, il avait accepté de tenir compagnie à la demoiselle qui lui avait gentiment demandé de ne pas la laisser seule. Du coup, si maintenant il change d'avis il est fort possible que ça la rende triste et ça, il n'en était pas question. Pas question de la rendre triste et pas question non plus de la laisser seule. Pourquoi avoir tout ça, lui tenir, s'amuser avec elle, si c'est pour se dégonfler arrivé à la dernière étape? Tout cela n'aurait aucun sens. Alors... Entrons et découvrons le monde de Rainie...
Impressionnant, spacieux, moderne et... Blanc. Tout cela étaient bien différent du petit logement de l'Université qu'avait Makio. Oh? Regardez! Il y a une télé incrusté dans le mur! Ah! Ici, ici! Le volet descend grâce à cette voletommande! Et les lumière! Mais regaaaarde! Ce truc fait aussi lumièrommande! C'est multifonction c'est dingue, non? On se croirait dans un vaisseau spatiale, tout fonctionne grâce à ce touuuut petit boitier. Et tout cet espace. Si t'arrive à te cogner dans un meuble c'est que t'es complètement bourré. Mais que fait une jeune femme, toute seule dans une si grande maison je vous l'demande? Makio avait l'impression d'être dans un autre monde. Etait-il tombé amoureux d'une fille de la haute société? Aucune importance, jusqu'à maintenant il avait passé une bonne soirée en sa compagnie et finalement, cette maison avait un air plutôt romantique avec cette odeur de vanille qui se dégageait des bougies. Des bougies parfumé? Comme le faisait la sœur du nippon, ça rend un peu nostalgique... Le jeune homme revint alors sur Terre lorsque Rainie lui proposa quelque chose à boire. Mais face à son regard, il ne pouvait rien dire. De son côté, elle semblait être dans le même état et s'empressa de trouver quelque chose à faire. Une fois hors de vue, il s'enfonça dans le canapé, et y posa sa tête en soupirant.

*Je suis amoureux ou quoi?*

Sûrement mon vieux. Quand tu perd t'es moyens face au regard d'une fille c'est que t'es amoureux, ça trompe pas.

-T'as maison est incroyable Rainie-chan. On a l'impression d'être dans un autre monde. Ou dans un vaisseau spatiale où tout est commandé avec des boutons et tout. T''as pas peur qu'elle s'envole un jour?

Haha! Quel humour! Non mais j'vous jure des fois 'vaut mieux ne rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Sam 21 Aoû - 17:23

    « Modernisation mais qu'elle terme, c'est un peu le rêve qui la hantée durant son enfance.Rainie Ueto, fille d'une Ueto grande dame riche et célèbre qui possédait plus de millions que de coeur et qui aimait cela en ce qui concerne l'habitation la jeune nippone n'avait jamais connu la misère ou alors une chambre pas plus grande qu'un placard à balais, sur ce point ci Rainie avait toujours vécue dans de grandes maisons avec un immense jardin paraissant être un château pour princesse même si la vie ne coller pas vraiment avec, tout ce qu'elle avait voulu depuis toute petite était de vivre seule dans son milieu aisé, avoir une maison qui lui plairait , qui serait moderne et qu'elle aimerait fortement et la naquit "Le paradis Rainien". Vous vous souvenez du jour ou la carrière de Rainie à fait faillite, le jour même ou elle apprit le décès de son père et producteur... Et bien malgré cette perte de célébrité, ce jour la , Rainie avait toucher un sacré paquet, ses deux parents étaient des personnes très riche même si le compte en banque de Madame Ueto à l'époque croulait sous les drogues et l'alcool elle parvient tout de même à récolter beaucoup d'argent du côté de son père qui lui avait même laisser une lettre d'excuse. Par cette lettre beaucoup de larmes furent verser, des cris même et dedans un rêve, le sien. Son père avait toujours voulu qu'elle fasse de sa vie un conte de fée, il aurait aimer que sa fille cesse d'écouter ce que les autres ont à dire et se concentre d'avantage sur sa propre personne, Ce père avait voulu que sa fille par cette argent puisse accéder à un paradis que seul elle et son futur époux pourraient partager communément, par ce paradis il voulait qu'elle vive heureuse et que plus jamais elle ne revive ce qu'elle avait vécu durant son enfance, ce qu'elle avait endurer. Alors plus de la moitié de l'argent était parti justement pour ce paradis sécurisant, cette grande maison qu'elle partagera avec l'homme de sa vie et personne d'autre. Rainie Ueto n'était pas quelqu'un qui aimait fortement le luxe elle aimait juste la modernité et le fait que tout s'allume par une télécommande et non seulement plus pratique pour elle mais aussi signe de la modernisation de sa grande demeure. Makio, on aurait dit un enfant qui découvrait de nouvelles choses, " Oh sa s'allume tout seul ! Oh ca se baisse tout seul ! Oh une télé encastré dans le mur ! Oh que c'est blanc..." oui c'est blanc mais après tout c'est ce qu'elle aimait et personne ne pouvait la faire changer d'avis face à sa petite demeure il était donc évident que le jeune garçon puisse énoncer des quelconques remarques et Dieu soit loué il n'en avait pas fait face au gêne de Rainie plus tôt qui s'était empressé de rejoindre la cuisine à petit pas mais grande vitesse. "Qu'elle s'envole ?" , a vrai dire à cette remarque Rainie ouvrit légèrement la bouche, dessinant un petit rond de surprise face à la remarque du jeune nippon puis elle se mit à rire tout en allant piocher une bouteille de jus d'orange dans son frigo.

    « Non je n'ai pas peur .. En attendant si elle viendrait un jour à s'envoler je veux qu'elle me prenne avec elle »

    Dans deux verres , elle versa le contenu de la boisson et posa par la suite les deux petits verres sur un plateau noir , le tout dans les bras et la voici repartit dans le salon pour rejoindre Makio, avant tout une grande bouffée d'air frais sans avoir constamment cette boule au ventre. En revenant de la cuisine , un large sourire abordait ses lèvres elle se pencha pour déposer le petit plateau sur la table basse et vint s'asseoir au côté du Nippon.Enfin un peu de tranquilité et de calme, sans toute cette agitation sans craindre d'être dérangé ou voir même agressée, elle ne connaissait pas très bien le New Jersey mais l'impression qu'elle eut ce soir de la ville avait fortement était négative, un avis qui j'espère pour elle changerait rapidement. D'un geste bref elle se saisit de son verre de jus d'orange et en bu le contenu d'un trait, cette glace lui avait donner bien soif et rien de tel qu'un bon verre de jus d'orange frais pour atténuer celle ci, une fois ce verre fini elle le déposa sur le plateau noir et vint cogner sa tête contre le dossier du canapé, elle ferma les yeux et soupira longuement.

    « Ouuf... Qu'est-ce que ça fait du bien... »

    De quoi? D'être seul avec lui ou alors la boisson - comme ci que tu n'était pas au courant..- non mais à moi faut tout m'apprendre je suis inconsciente et je n'ai pas de neurones - Tu en as seulement pour les plans machiavéliques de toute façon- Oh ! c'est fini la schizophrénie la .. Bref, rien que par cette réaction on peut forcément comprendre le " Ca fait du bien" qui est tout dirigé vers Makio d'ailleurs il n'y a pas que la phrase qui est dirigé vers lui. Doucement Rainie pencha la tête et ouvrit les yeux tout en douceur, sérieusement mais à la fois innocente elle fixa Makio du regard.

    « Tu ne boit pas ton verre ?.. Oh ! A moins que le jus d'orange n'est pas ta tasse de thé.. »

    Ironie n'est-ce pas ..♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Sam 21 Aoû - 20:24

Qui aurait pensé que l'univers de la jeune femme serait aussi merveilleux. Tout est simple, tout est automatique, tout est... Blanc. Il y a aussi cette notion d'espace qui fait de l'intérieur un endroit pas trop compressé. Le blanc nous projète dans un univers paradisiaque où rien ne peux nous atteindre. Cette maison est un espace de sécurité et de sérénité mais en vivant seul ici dans ce grand logement, ça peux devenir quelque peu effrayant. Imaginez-vous tout seul dans votre chambre. Vous entendez un bruit un peu suspect qui vient de plus loin dans la maison et là vous commencez à passer en mode "Ninja" ou "Stress intensif". Soit vous vous armez avec ce que vous trouvez et vous allez voir, soit c'est la tête dans la couette et on crie au moindre truc qui nous touche. Plutôt angoissant la nuit mais tellement accueillant le jour. Cette énorme maison est comme une pièce de monnaie, elle possède deux côtés différents. Pour l'instant tout était normal. Du moins, il ne se passait pas grand chose alors il risquait pas d'y avoir quoi que ce soit d'anormal. Peut-être dû au fait que Makio était tomber raide amoureux d'elle et qu'il n'osait plus parler librement comme il le faisait au départ, et vu les réactions qu'elle a lorsque leur regard se croisent il est possible qu'elle soit dans le même état que lui. Rainie étant partie dans la cuisine, justement après l'un de ces croisement de regard, il s'était assis sur le canapé en soupirant comme s'il décompressait d'une dure journée. Ne sachant pas vraiment quoi dire, il complimenta la demeure avant d'utiliser un humour un peu décalé mais qui détend un peu l'atmosphère. Elle répondit tout de même à la question, disant que sa maison décidait d'aller faire un tour dans l'espace elle serait ravi d'être à bord de ce Spatial-Home. Pourquoi donc? Surement pour rester avec les choses qu'elle aime et partir loin de tout avec. Mais ça restait une réponse intéressante. Il s'imagina alors des choses peu probable voir impossible. Il s'imaginait ce que ça donnerais si la maison se mettait s'envoler pour gagner la galaxie. Ne vous en fait pas, c'est fréquent chez lui de penser à des trucs un peu bizarre comme ça...
La belle japonaise fit son "Come-back" dans depuis la cuisine muni d'un plateau noir dans lequel se trouvait deux petits verres remplient de jus d'orange. Elle déposa le tout sur la table basse et se poser à son tour à côté de Makio. Cette fois il n'y avait pas d'accoudoir pour séparer les sièges comme au cinéma. Là c'était un canapé, c'était totalement différent. Même s'il s'était déjà balader main dans la main tout à l'heure, le japonais n'osait pas vraiment lui prendre la main de nouveau. Il était comme paralysé à cause de cette toute petite distance qui les séparaient. Pourtant ils ont été comme ça toute la soirée mais plus le temps passait plus son cœur s'emballait lorsqu'il la regardait, c'est pourquoi il s'efforçait de rester calme. Elle de son côté, elle ne laissa pas longtemps la vie sauve à son verre de jus d'orange. Heureusement que ce n'est que du jus d'orange d'ailleurs. Un soupir s'échappa de sa bouche et elle se laissa aller sur le dossier du canapé. Son regard se tourna alors en direction de son invité qui lui, n'avait pas encore entamé son verre. Rainie ne se priva pas de lui en faire la remarque. Ses yeux regardèrent alors ceux de la demoiselle. Dans cette pose, Rainie était devenu encore plus attirante. On aurait même pût mettre un cadre en or autour d'elle et inscrire comme légende: La Déesse Aphrodite. Pour ceux qui ne le sauraient pas, Aphrodite est la déesse de la beauté et de l'amour. C'est ce que représentait la petite demoiselle aux yeux de Makio.

-Si mais... En fait...

Et ben? Tu parles ou t'as besoin d'aide? Impossible de sortir une phrase simple dans ces conditions. Une diversion! Il fallait trouver quelque chose, n'importe quoi ou il ne tiendrait pas longtemps face à la tentation. Son visage se rapprochait lentement de celui de la jeune fille. Télé! Mais non! Mais c'est pas possible d'être aussi nase! C'était maintenant, "Ze moment"! Non mais j'en ai marre, je me barre moi tient. C'est pas possible d'être aussi empoter... Il attrapa soudainement la télécommande et appuya sur une touche au hasard pour l'allumer. Alors de un, t'es pas chez toi donc on demande la permission pour la télé et de deux, tu t'es planté ça c'est pas la télécommande. En appuyant là, tu éteint les lumières. Braaavooooooo. Déjà que tu touches à tout sans permission et en plus tu fait n'importe quoi, non mais là vous me voyez pas parce je ne suis que la matérialisation écrite d'un subconscient fictif de narrateur mais j'applaudis, j'vous l'dit! Bref, ils étaient maintenant dans le noir et surpris de cette situation, il avait lâché le boitier électronique on ne sait où.

-Ah! La télécommande? Ano... Bouge pas, je vais la retrouver!

C'est ça, et n'en profite pas pour euh... Enfin t'as compris, dans les poches les mains, hein. Heureusement, il la retrouva assez vite et appuya sur un bouton. Ah non, ça c'est le volet. Il rappuya pour stopper le volet et essaya une autre touche. Chance! C'est le bon cette fois! L'éclairage revint dans la pièce.

-Je crois que je vais arrêter de toucher à tout, je risquerais de tout faire exploser.

Son regard étant diriger vers le plafond ou se trouvait les lumière, il le rebaissa et... Ah! Elle était si proche. Il y avait moins de six centimètres entre leur deux visages. Là, il ne pouvait plus éviter son regard et à vrai dire, l'envie de l'embrasser se faisait sentir. Seulement, il était figé et ne savait plus s'il devait reculer ou se lancer dans ce moment qu'il redoutait tant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Dim 22 Aoû - 1:17

    « Love it, Oh yes love it.. come on dear ♥ .. Pardonnez moi je m'égare légèrement de la situation. Ce n'était pas fait exprès promis M'sieur le Narrateur adverse. Il était si bon d'être installée confortablement dans son fauteuil moelleux à souhait, détendue avec en plus un aussi beau garçon à ses côtés, le verre de jus de fruit avait lui aussi fait tout ses effets, une boisson si bonne et si fraiche va directement droit au coeur , rien n'aurait pût être aussi merveilleux que cette soirée il fallait dire vrai cette soirée n'avait pas était que merveilleuse, elle était "Fantastique, Fabuleuse" tout adjectifs positifs étaient les bienvenus ici et tout ça grâce au beau nippon qu'elle avait rencontrer plus tôt dans la soirée. Qui aurait crû qu'en croyant que la faucheuse était à deux doigts de vous toucher un ange apparaîtrait pour vous protéger de toutes menaces. Pas la peine de vous expliquer qui est la "faucheuse" de l'ange, si Makio aurait était le grand méchant de l'histoire il ne serait actuellement pas chez elle assis sur son canapé à la regarder intensément et d'approcher son visage dangereusement. Approcher son visage ?! Pardon ?! ... Mais que faire dans cette situation, Rainie en était complétement bouleversée, chamboulée, sons cœur se mit à battre la chamade, elle n'en pouvait plus l'envie de l'embrasser se fit un peu plus pressante, elle aurait aimer fermer les yeux et pouvoir goûter à un tout autre paradis que le sien mais malheureux ce n'était pas le bon moment d'après les gestes du garçon et encore une fois elle fût bercée pas les illusions. Makio s'était empressé d'atteindre la télécommande posé non très loin et sans savoir comment faire pour activé certaines choses à travers ce petit boitier il se mit à appuyer sur n'importe quels boutons, le premier fût d'éteindre les lumières. La petite Rainie poussa un petit cri de surprise, on va dire que le noir et elle font deux, mais alors deux bien distinct elle ne supporte pas le noir c'est pour cela que dans sa chambre, son téléviseur est allumé le temps qu'elle s'endort, elle règle simplement un certain minuteur qui au bout d'un certain temps fait s'éteindre la télé' mais la être dans le noir complet d'un seul coup la fit sursauter étrangement même si cette situation en temps normal aurait dût l'effrayer, cela fit effet contraire à ce moment précis elle en poussa un petit rire bien discret ce fût surement par la réaction paniqué de Makio qui dans un autre élan de panique appuya sur le bouton qui servait de lever les volets et bah voyons... On peut dire qu'il est pas très doué en matière électronique le petit - On le pardonne il est si mignon- Si paniqué le pauvre Makio, ironique situation mais une situation qui à la fois était assez intéressante. En effet, on ne sait pas qu'elle force mystique ses deux la on fait mais par cette obscurité et ce manque de vision clair , Rainie s'était approcher de Makio et lui pareillement et ce ne fût que lorsque la lumière revint que tout deux vinrent à remarquer cet étrange changement de place, position. La première à le remarquer fût la jeune fille qui écarquilla les yeux, quelques taches rosâtres vinrent apparaître en dessous de ses yeux, son coeur qui battait déjà d'une manière irrégulière s'arrêta net d'un seul coup, pour se remettre à battre encore plus rapide que d'habitude, et cette envie toujours la même qui la rendait complétement folle, vouloir toucher, effleurer embrasser ses lèvres goûter cette nouvelle sensation, le principal pour résister à cette folie serait le fait que Makio ne le remarque pas et qu'il se faufile un peu plus loin sans émettre un quelconque commentaire, encore une fois faut croire que le destin y est beaucoup dans cette situation, mais la chose voulue se passa en tout contraire et Makio qui était occupé avec l'engin électronique "Multifonctions" se concentra d'avantage sur la vue face à lui, entre autre face au visage de la demoiselle. C'est touchant, très touchant cette situation mais surtout très sensuelle *Q* #sbaff# intéressante *toussote - méchante narratrice- .


    La boule au ventre de la belle japonaise se resserra d'avantage au point qu'elle ne tarderait sûrement pas à l'étouffer d'amour il fallait à tout prix qu'elle se desserre et rapidement si elle ne voulait pas se retrouver dans une situation plus embarrassante que celle actuellement, son cœur qui fesait les quatre cent coups tentait de jouer la clé de la sagesse et du calme absolu mais rien n'y fesait il était grand temps d'exploser peu importe ce que penserait Makio, peu importe elle n'en pouvait plus et avait besoin d'évacuer cette envie d'elle même, envie d'évacuer ce désire et passion qui la submerger.Rainie pencha la tête doucement et rapprocha d'avantage sa tête, son regard gêné était braquer sur celui de Makio, des frissons vinrent lui parcourir le corps tout entier, Makio, pardonne moi... ♥

    « Yamete...onegai..»

    Ces mots elle venait tout juste de les chuchoter à voix très basse. "Yamete onegai" en bon japonais veut dire réellement "Arrête s'il te plait", elle n'avait aucune raison de dire cela à Makio hormis peut-être le fait que depuis maintenant plusieurs heures, il ne fesait que la tentée et que l'envie d'être à lui et de l'embrasser s'était renforcé de seconde en seconde. Ce Yamete n'avait rien de méchant bien au contraire , dans cette situation il était plutôt signe d'un " Continue d'avancer, continue" mais comme toutes personnes amoureuses l'on dit toujours le contraire de ce que l'on pense. Amoureuse, oui je l'ai dit et il ne faut pas être aveugle pour comprendre que Rainie est folle amoureuse de lui, attirée vers lui comme un aimant,désireuse de l'avoir rien que pour elle et ce continuellement. Oui, embrasse moi, fait de moi ce que tu veux, embrasse moi my Kakkoi boy ♥ ..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Dim 22 Aoû - 3:17

Qu'est-ce que c'est que cette télécommande qui commande tout sauf la télé? Confronté à un regard aussi insistant bien qu'il soit naturel, Makio avait été prit d'une panique passagère. Mais, quelle panique. Il avait appuyé sur le premier bouton qui se trouvait sous son pouce et évidemment, sans connaître à quoi servait chacun d'entre eux, il ne pouvait que se tromper. Dans le stress, il venait de fuir une nouvelle fois face à une situation à laquelle il aurait pût confirmer ses sentiments et par la même occasion, ceux de la nippone. Ai-je dit confirmé? Lui il était amoureux, là dessus il n'y avait aucuns doute mais qu'en ait-il de l'autre côté? Ressentait-elle la même chose à son égard? Peut-être bien. Sinon, pourquoi avoir réagi de façon aussi gêné à chaque croisement de regard? Si ça se trouve, elle n'aime simplement pas qu'on la fixe comme ça. Mais si elle n'aimait pas ça, dommage pour elle, au retour de l'éclairage elle se retrouva nez-à-nez avec Makio. Si proche. Avec cette distance il était si simple de déposer un baiser sur les lèvres de la belle demoiselle, mais il était si difficile d'en trouver la force. Il suffisait d'avancer juste un peu la tête et leur tout premier baiser était fait. Il n'y avait aucun bruit, aucun son pour venir troubler se moment si crucial. Même pas le "Tic Tac" de la trotteuse d'une horloge. Il était là, si près du but. Pourquoi rester figé ainsi? Allez bouge mon grand! Tu veux de l'aide? T'as entendu ça façons de prononcer ton prénom? Elle est aussi troublé que toi ça crève les yeux! T'attends quoi? La neige? La pluie? Le soleil en pleine nuit? Une cinquième saison? Ma-ki-o! Ma-ki-o! Allez tous avec moi! Ma-ki-o! Ma-ki-o! C'est ton destin. Il y a à peine deux minutes tu cherchais un moyen d'esquiver ce moment mais la vie en à décidé autrement. Apparemment, quoi que tu fasse, tu vas devoir l'embrasser aujourd'hui et là c'est le moment. Rien de plus romantique ne pourras se proposer cette nuit. Deux bougies senteur vanille, un lieu accueillant et nos deux japonais. Il ne restait plus qu'un brun de muguet au dessus de leur tête et on assistait à un premier baiser qui marquera les esprits. Encore faut-il se jeter à l'eau. C'est alors que la douce voix de Rainie se fit entendre. Un doux chuchotement qui disait "Yamate, onegai". Mais à ce stade là, il était impossible pour Makio de s'arrêter et de se contenir plus longtemps. De plus, ce chuchotement avait comme un sous entendu qui lui disait "Vas-y, embrasse-moi...".

*J'y peux rien. Tu me rends dingue*

Il ferma les yeux en même temps que cette pensée. Sa main vint alors s'emparer de celle de la jeune fille et réduit la distance qui les séparaient à zéro. Ses lèvres se déposèrent délicatement contre celles de Rainie. Comment c'était? Merveilleux, fantastique, n'y a t-il pas des mots plus fort que cela? Je craint que non et pourtant il faudrait en inventer rien que pour cet instant. Ce n'est qu'après une petite dizaine de seconde qu'il termina ce "First Kiss". Magnifique. Maintenant qu'il sait comment son les lèvres de la nippone, il se demande pourquoi il n'à pas saisie l'occasion plus tôt. Peut-être la peur? La peur d'être rejeté?...

-Go... Gomen...

Il lui parla à son tour dans leur langue natale. Même s'il était entrain de s'excuser, sa main n'avait pas lâché la sienne et il ne voulait pas le faire. Pas avant d'avoir une réponse, un signe, quelque chose venant de Rainie qui ferait peut-être d'elle, son amour...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Dim 22 Aoû - 21:18

    « L'amour, mais c'est quoi l'amour précisément, un sentiment que toute personne humaine aimerait tôt ou tard ressentir, un bien fou qui nous évade de la ou nous sommes , nous transportent dans un monde différent du nôtre. L'amour c'est une drogue aussi forte qu'une simple dose de nicotine, aussi forte que toutes drogues réunies, une fois que l'on y goûte on en veut toujours plus mais surtout on ne parvient pas à s'en sortir vivant, une fois prisonnière de cette sphère infernale , le retour à la normale et quasi impossible. Aujourd'hui l'amour retenait captive la belle Ueto avec à son bord le capitaine Makio.Les premiers symptômes furent le regard difficile à préserver, il était clair que de regarder le beau japonais droit dans les yeux était devenu mission impossible pour elle, ou du moins si elle désirer que son cœur ne s'arrête de battre d'un seul coup, puis ensuite il y eu le coup du Caractère Kawai & mignon puis ce changement soudain de caractère qui l'intriguait fortement, cette étreinte et cette douceur que dégageait Makio, cette gentillesse, il l'avait sauvée ,elle qui ne connaissait même pas, plusieurs éléments qui font qu'un simple sourire la ferait fondre sur place et maintenant ils s'étaient retrouver tout les deux assis sur ce canapé, leurs têtes à la limite d'être collées l'une à l'autre et il y avait eu ce sentiment d'excitation , cette envie de finaliser ce qu'elle ressentait depuis maintenant un petit moment, envie de l'embrasser et d'être sienne à lui et rien qu'à lui. Elle ne savait pas comment elle était arriver jusque la au point d'être aussi amoureuse, au point de vouloir être qu'à lui alors qu'elle ne le connaissait que depuis une soirée, mais peu importe, le principal était qu'elle était folle amoureuse de Makio et que rien n'y personne pouvait changer cela et apparemment d'après sa réaction il en était tout identique de son côté également car en l'espace de quelques secondes, ses lèvres vinrent entrer en contact avec celle du nippon,elles étaient chaudes et douces, excellentes et désireuses. Un simple baiser qui dura quelques secondes mais qui fit exploser un feu d'artifice de joie et d'amour à l'intérieur de notre "Rainie internationale", elle aimait cette sensation, elle en voulait encore, plus, une drogue, finalement l'amour c'est une drogue.. "Gomen" que venait juste de prononcer le beau Makio, Gomen mais de quoi, pourquoi, elle avait tellement aimer cela qu'elle ne prit pas même en compte cette remarque, les yeux toujours clos, quelques frissons se baladant de droite à gauche elle continua de susurrer très bas cette simple phrase.

    « Ne t'arrête pas, onegai... »

    Il fallait peut-être savoir, soit ce fût arrête et ne continue pas ou au contraire "ne t'arrête pas et continue" quoi que les deux sont pareil car le premier arrête était plus un " Je n'attend que ça" qu'un vrai "Arrête" -depuis quand est-elle dans mes pensées celle la..- Presque d'un inconscient incroyable la demoiselle rapprocha de nouveau ses lèvres du beau Makio, elle les frotta contre les siennes comme une tentative de tentation voir si il en voulait plus lui aussi ou si justement ce Gomen était plutôt un " Je n'aurait pas dût car je ne ressent rien pour toi" ce qui aurait pour but de la décevoir peut-être même la rendre triste. La jeune demoiselle glissa ses doigts entre ceux de Makio qui avait saisit sa main en même temps qu'il lui avait volé cet unique baiser , les yeux toujours clos, Rainie attendait..Une quelconque réaction de sa part, quelque chose, un signe. Ce ne t'arrête pas était claire comme de l'eau de roche et encore une fois pas la peine d'être idiot pour comprendre qu'elle est complétement envoutée par lui, qu'elle l'aime et qu'elle veut rester avec lui pour toujours. Makio Hanazawa un jeune garçon rencontrer plus tôt dans la journée mais qui avait prouvé à lui seul que les coups de foudres existaient, Rainie n'y avait jamais crû pourtant elle est l'une de ses filles victimes de cette chose soit disant "Inexistante"... ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Lun 23 Aoû - 2:10

Ce moment, il était destiné à arriver ce soir. Il y avait trop de situations qui nous le montrait et ça à fini par arriver. L'ayant pourtant repoussé de peur d'être lui-même repoussé, la vie avait décidé que ces deux-là allaient s'aimer qu'importe le nombre de fois où le jeune homme reculerait leur premier baiser. L'envie s'amplifiait au fur et à mesure que le temps s'écoulait. Les lèvres de la belle nippone étaient si attirante, c'était trop difficile de résister plus longtemps. Cette fois il fallait aller jusqu'au bout, quoi qu'il arrive par la suite, ce baiser être donné. C'est au retour des lumières que le temps attendu "First Kiss" fit son apparition. C'était tout simplement superbe. Comme si d'un seul coup, Makio avait été transporter dans un monde paradisiaque avec pour seule compagnie, la princesse Rainie Ueto. Mais ce monde s'arrêta et laissa place à la réalité lorsque leur lèvres furent séparé. Il n'avait pas envie d'arrêter mais il fallait aussi laisser l'autre personne concerné exprimer ses sentiments d'une quelconque manière. Une baffe réflexe? Une simple phrase de refus? Un second baiser? Un sourire qui dit "Je ressens la même chose"? Il y avait encore bien des réactions autant positive que négative mais on ne va pas en faire la liste. Le japonais avait besoin de n'importes quelles réactions. Il voulait juste savoir s'il aurait la chance de l'embrasser une nouvelle fois ou si ce baiser était le premier et resterait à jamais l'unique. Si c'était l'unique baiser qu'il y aurait en entre les deux nippons, Makio en serait sûrement déçu et aurait dû mal à regarder Rainie en face ou même à lui parler. Il serait aussi parti vite fait, trop triste de ne pas avoir les bons critères pour devenir son petit ami. Mais ce n'était pas la peine de s'imaginer tout cela. Le bonheur était à porté de main et il l'avait peut-être même carrément attrapé. Non. Il l'avait c'était certain. Apparemment, elle brûlait d'envie de ce "First Kiss" elle aussi mais elle devait certainement attendre que le garçon prenne la situation en main et commence à l'embrasser. "Ne t'arrête pas". C'est ce qu'elle avait dit avant de venir provoquer les lèvres de Makio en effectuant une légère friction sur celles-ci. Ça c'est de la provocation pure et dure Mademoiselle Ueto. Mais... Ce n'est la peine pour lui de résister maintenant qu'il connaît vos sentiments...

-Hm.

Rien que ça. Un "Hm" qui remplaçait un "D'accord". Il la laissa alors goûter à un second baiser qui avait le même goût, qui donnait la même sensation que le premier. C'était si bon que s'il pouvait l'embrasser ainsi jusqu'à demain il le ferait avec joie mais il fallait aussi la laisser respirer un peu, la câliner, lui offrir une nuit de douceur et de tendresse. Elle était si merveilleuse. Dans n'importe qu'elle état, que ce soit effrayé, joyeuse, triste, son visage gardait un grand pouvoir de séduction aux yeux du jeune homme. Maintenant, s'était éclaircit. Pourquoi est-ce qu'il ressentait cette sensation étrange en la regardant au cinéma? Pourquoi l'avait-il prise dans ses bras comme s'il voulait lui dire "Je t'aime"? Tout simplement parce qu'à ces moments là, son amour pour elle commençais à exister. Un baiser n'est malheureusement jamais éternel et cette deuxième embrassade prit fin. Leur lèvres étaient de nouveau séparé mais il avait gardé son front contre celui de son nouvel amour. Ses yeux se rouvrirent et sa tête s'écarta de la sienne. Elle avait enlacé ses doigts avec ceux de Makio. Pouvoir lui tenir la main de cette façon, sans une quelconque gêne, était un grand bonheur. Le grand père de du japonais disais que la vie décrivait un cercle et qu'il ne serait jamais complet s'il n'avait pas de centre. Aujourd'hui, il venait de trouver ce centre. Et dans un tendre chuchotement...

-Je crois... Que j'ai bien fait de ne pas te laisser seule...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Lun 23 Aoû - 2:59

    « Trouve moi si tu peux .. Je suis la, juste à côté de toi, je ne cherche pas à me caché tout ce que je veux c'est pouvoir t'embrasser, alors tu viens me rejoindre? Oh non pitié je ne suis pas une vulgaire tentatrice j'agit selon convictions, j'agit selon mes envies qu'elles plaisent ou non veut- tu être bien plus que l'un de mes amis, j'ai besoin de toi à mes côtés pour l'éternité, je me sens seule quand tu n'est pas la, j'ai peur le noir quand j'entend des hurlements imaginaires la au creu de ma mémoire imaginative, prend moi dans tes bras, serre moi fort contre toi , embrasse moi et surtout protège moi de ces démons intérieurs. Un ange gardien c'est à cela que ça sert non, d'être près de son élue et de faire en sorte que sa vie devienne un véritable conte de fée, un ange gardien ça ne refuse rien de sa promise, un ange gardien ça exécute et c'est lui et uniquement lui qui tente, ne me blâmer pas je suis juste tomber amoureuse de mon ange gardien. Qu'il est beau, qu'il est charmant, qu'il est séduisant, qu'il est gentil, que je l'aime... IL n'est pas difficile d'être amoureuse d'un aussi bel ange avec de véritables ailes blanches, n'essayer pas de le lui arracher de toute manière je compte bien les lui voler comme il à volé mon cœur, juste un baiser encore un, un deuxième, un troisième, ma nuit toute entière... Rainie Ueto, 21 ans , soumise et fière de l'être, soumise à un petit être venant tout juste d'apparaître dans sa vie, la rendant déjà heureuse et comblée rien que par des baisers et une tendre attention vers elle. C'était si bon de pouvoir goûter une nouvelle fois aux lèvres du beau Makio, c'était bon de pouvoir savoir que les lendemains seraient différents et qu'elle pourrait enfin vivre une vie amoureuse heureuse, avoir le sourire rien qu'au réveil et le garder durant la journée entière sans le laisser s'échapper par un quelconque événement. "Reste près de moi sil te plait", oh oui Makio ne part pas, tu dois rester près de moi, se disait-elle intérieurement en serrant d'avantage sa petite mimine contre celle de son beau japonais,Makio Hanazawa je vous aimes, merci pour tout. Ce tendre baiser si beau , si somptueux n'est pas vie éternelle et en quelques secondes de nouveau il se brisa laissant le nippon posé son front contre celui de notre protagoniste principale. Rainie ouvrit doucement les yeux, ouvert ou plutôt entre-ouvert juste pour croiser le regard de Makio, ses paumettes étaient roses mais peu importe, un petit sourire se dessina sur ses lèvres. Il était encore plus beau, plus séduisant qu'habituellement, surement l'effet "Amour" qui se fit ressentir. La jeune fille se tût le temps de laisser son nouvel amour parler, en effet elle ne lui avait pas laisser le temps de rappliquer ni de faire quoi que ce soit , elle lui avait proclamer un simple " Continue" juste auparavant, comme un ordre, c'était à son tour d'avoir le droit à la parole sauf que les mots qu'il prononça firent si plaisir à la nippone qu'elle en laissa échapper un léger rire cristallin, dans un élan de joie elle frotta son petit nez contre celui de Makio - Chez nous on l'appelle le "Bisou d'esquimau"- puis releva légèrement la tête pour déposer un baiser sur son front.

    « Et bien fait moi plaisir et reste ce soir... »

    Avait-elle chuchoter à voix basse comme pour répondre à son affirmation plus tôt. Rainie finit par l'embrasser de nouveau du bout des lèvres puis se décala légèrement, elle se leva du fauteuil et prit le verre du beau Makio pour le poser sur la table basse de verre puis elle prit par la suite le plateau noir des mains et avant de disparaître de la cuisine prononça comme signe de provocation - Ce n'est pas de la provocation- .. Silence i kill you ♥

    « Je ne demande que ça que tu reste près de moi .. »

    Elle lui fit un léger clin d'œil et partit dans la cuisine pour déposer le plateau et laver l'unique verre qui s'y trouvait patientant que Makio décide de finir le sien pour le lui apporter pour finir cette "Pseudo vaisselle débile" et entreprendre autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Lun 23 Aoû - 15:08

Le cercle de vie dont parlait le grand-père de Makio, c'était vrai, un cercle de vie qui possède un centre est le plus complet. Il est aussi le plus solide et la personne qui à qui appartient ce cercle est la plus heureuse du monde. En ayant fait de Rainie sont centre, le jeune homme ne pouvait que vivre dans le bonheur pour les années à suivre. Mais ne pensons pas maintenant au futur, concentrons-nous sur l'instant présent. Ce moment qui resterait à jamais dans leur mémoire sur le podium des meilleurs souvenirs. Find me, love me and live together. Sans m'en rendre compte j'ai succombé à ton charme, hypnotisé par ton être. Tu était en danger, Rainie apeuré. Tu faisait semblant de bouder, Rainie amusante. Tu t'es mise à pleurer, Rainie malheureuse. Tu as fait tomber ta glace, Rainie enfantine. Je t'ai finalement embrassé et maintenant j'ai découvert une nouvelle toi, la Rainie amoureuse. J'aime toutes ces versions de toi mais j'ignorais si de ton côté, c'était vers moi que se dirigeait tes pensées. Maintenant j'en suis sûr, je peux t'aimer de toute mon âme et jamais plus je ne résisterais à la tentation de t'offrir un baiser. Je suis heureux et je voudrais être heureux ainsi en me réveillant chaque jour en me disant que tu es là. Le simple fait de savoir que tu est là pour m'aimer me fait sourire. La vie n'est pas éternelle mais pour qu'elle soit belle, je veux passer chaque instant à tes côtés. J'avoue que je ne m'attendais pas à ce que ton monde soit si... automatique? Quand je te regardais, je voyais une jeune femme à l'esprit enfantin qui vivait dans une maison dont les murs seraient recouvert d'une couleur rose avec des étagères remplient de Hello Kitty et de Pucca mais je me suis trompé. Tout cela n'a rien à voir avec ce à quoi je t'associait mais maintenant je pense avoir compris ce qu'il manquait dans cette grande demeure. Tu y vie toute seule, même pas un animal pour te tenir compagnie alors... Puis-je être celui qui te protègeras? Puis-je combler le vide qu'il manque dans cette maison? En prenant tout ces éléments en compte, je ne peux que rester avec toi et ce, jusqu'au matin si tel est ton désir. Moi, Hanazawa Makio, je t'aime...

- C'est promis...

Après cela, il eu droit à un autre baiser venant de la belle japonaise qui commençait à débarrasser le petit plateau qu'elle avait ramené. Sa silhouette s'éloigna en direction de la cuisine pour finalement y disparaître. Seul le son de ça douce voix était perceptible. Encore une fois, elle fit comprendre au jeune homme que sa présence à ses côtés était indispensable et en fait, ça tombait bien puisque lui pensait la même chose. Il termina son jus d'orange cul sec et leva ses fesses du canapé. Pourquoi faire? C'est évident, non? Pour la rejoindre dans la cuisine. Il entra à son tour dans cette pièce et alla se placer derrière elle. Ses bras firent le tour de part et d'autre du corps de la demoiselle et en profita pour déposer son verre dans l'évier en le passant sous l'eau pour ne pas que le jus qui était resté au fond ne laisse des traces. Il referma ses bras autour de la taille de Rainie pour venir ensuite coller sa joue contre la tête de cette dernière.

- Laisse, je le ferais tout à l'heure. Pour l'instant... Reviens avec moi dans le salon et on verra ce qu'il y a à la télé. Cette fois, je veux un film qui te fasse sourire. Ce sera... Notre projection privée? T'es d'accord?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Lun 23 Aoû - 16:00

    « Cette maison elle n'a jamais parler , elle ne m'a jamais dit ce qu'il n'allait pas, chaque jour c'était à moi de le découvrir, elle est belle, grande, somptueuse et moderne mais elle est aussi si vide, supporter chaque jour la même personne qui en rentrant chez elle ne prononce pas un mot, à le regard perdu, fatiguée et épuisée vint à s'allonger sur ce canapé moelleux pour passer la moitié de sa nuit dessus, triste jeune fille au lourd passé qui à toujours vécue seule et qui nouvelle arrivante dans le New Jersey n'a jamais pût apporter le bonheur que cette maison rechercher. C'est un nouvel arrivant, c'est un amour et des rires qu'elle attend, une vie heureuse et comblée, vaincre et brisé le quotidien pour penser à autre chose que de la tristesse et de la maladresse. Quand je ferme les yeux, je voit cette demeure en feu, j'entend les cris , les hurlements et voit les larmes coulés une à une sur la joue d'une petite gamine qui n'a toujours pas pût oublier le calvaire qu'elle à connue il y a quelques années à peine mais depuis peu, depuis ce jour une présence autre que négative est venue jusqu'à moi, un ange pur et sain aux douces intentions est venu éclairer mes pensées, chasser mes cauchemars, persécuter mes démons intérieurs la seule façon que j'ai trouvé pour le remercier fût de tomber amoureuse de lui et de lui rendre de doux baisers, cette demeure triste et sans vie sourit déjà au futur, à l'avenir et de ce qu'il risque de se passer près de lui, près de Makio Hanazawa, elle n'est pas la seule voila qu'en lavant ce verre la jeune fille amoureuse se met à rêvasser, à sourire, contente de cette soirée, contente d'être près de lui. Une, deux , trois l'on pouvait les compter le nombre de fois ou son verre fût passer sous l'eau, si rêveuse, si amoureuse qu'elle ne remarqua même pas qu'une seule fois avait suffit pour laver cette chose, la tête ailleurs dans la planète " Makio", il est bon de la voir ainsi pour une fois. Un silence avait pris place dans la cuisine après sa seconde phrase, un silence de quelques minutes brisé par quelques bruits ou du moins une présence, Rainie pouvait la sentir cette présence elle en frissonna d'avantage quand à savoir qui était cette personne. Makio Hanazawa son bel amour venait tout juste de faufiler ses bras de droite à gauche de la taille de la belle et posa son verre dans l'évier pour juste le passer sous l'eau, ce fût silencieusement qu'elle observa son geste comme un apprentissage, comme ci qu'en fixant cela elle apprendrait une nouvelle chose puis les mains et bras de Makio se firent plus pressantes autour de sa taille, dorénavant elles l'entouraient entièrement, elle en sourit d'avantage et vint poser elle même ses mains sur ses bras qui l'entourait, Rainie aurait pût rester comme cela pendant des heures entières, elle était si bien , si joyeuse que rien n'aurait pût la mettre de mauvaise humeur ce soir.

    « Laisse, je le ferais tout à l'heure. Pour l'instant... Reviens avec moi dans le salon et on verra ce qu'il y a à la télé. Cette fois, je veux un film qui te fasse sourire. Ce sera... Notre projection privée? T'es d'accord? »

    Venait de chuchoter son bel amour en posant sa joue contre la tête de la belle nippone. Elle pouvait l'entendre respirer, sa respiration était à la fois paisible et apaisant, elle chatouillait aussi beaucoup la demoiselle qui pencha la tête sur le côté gardant ses mains sur les bras de Makio, Makio.. Quel homme, quel ange, quel amour... ♥ Un autre film et qu'il la fasse sourire celui la, mais quel film ne pourrait plus la faire sourire maintenant qu'elle était près de lui à tout jamais et que même ce vulgaire film d'horreur débile ne lui ferait plus peur à présent, il suffirait juste de pencher la tête et de la caler contre le torse du jeune homme pour cacher ses horreurs de sa vision mais un autre film à la télévision, oui pourquoi pas tant qu'il reste près d'elle et qu'ensemble ils ne se séparent pas de la soirée, Rainie était prête à tout faire, elle l'avait trouver et elle le garderait pour toute sa vie cet ange qui à débarquer dans sa vie. Doucement, la demoiselle fit un petit demi tour sur elle même se retrouvant cette fois face à Makio, en souriant elle posa son index sur le bout du nez de son amour tout en le fixant du regard et vint prononcer d'une voix douce et calme cette phrase.

    « Hum , très bien , allons voir un autre film...doucement elle retira son index et le garda en hauteur près de sa tête, sa bouche dessina un petit rond comme ci qu'elle lui fit la morale. mais je te préviens si c'est un film d'horreur je n'hésiterait pas à t'écraser sur le canapé pour cacher mon visage.. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Lun 23 Aoû - 18:19

Un conte de fée. Ce qu'était en train de vivre Makio en ce moment était semblable à un conte fée pour enfants. Vous savez, ceux plein d'amour et d'amitié ou le méchant perd toujours contre la bande héroïque. Sauf qu'aujourd'hui il n'y avait pas de "méchant" mais... Si il y en a eu un! T'as rien suivi ou t'as Alzheimer? Rappel toi, le type super louche du cinéma, c'était lui le méchant. Non je ne l'avais pas oublié, je me souviens toujours de tout. Non je ne l'avais pas oublié, je me souviens toujours de tout. Non je l'avais pas... Euh Narrateur? C'est l'AlzAIEmer ça, et vous êtes pas obligé de me frapper, non mais oh. Bien, il est parti alors, reprenons. Le monsieur pas gentil était vaincu et la princesse était saine et sauve. Notre héros avait finalement atteins le palais de la princesse Ueto et y reçu sa récompense. Il reçu comme récompense de sa bravoure, le droit d'être heureux et d'aimer à jamais son Aphrodite. Pouvait-on recevoir une meilleur récompense? Elle est où la bourse de mille pièce d'Or? *Punch* Aïeuuuh... Non, il n'existait rien de comparable à ça. Rien n'ait à la hauteur face à un tel amour. "Hana, le chevalier de l'amour". Ce livre arrive à sa fin pour place à une nouvelle édition. "Rainie to Makio", l'ouvrage qui raconte la vie d'un prince et d'une princesse. L'histoire venant de débuter, vous n'aurez la chance de le lire seulement lorsque tout sera terminé. Mais ne vous attendez pas à ce que cela sorte dans les prochains mois. Tout était magnifique et ça ne pouvait que devenir de mieux en mieux. Ne pouvant plus se passer de sa Sweetest Girl, le nippon avait décidé de la rejoindre dans sa cuisine où elle lavait et relavait le même verre. Elle était dans son monde et c'est la délicate étreinte de Makio qui la fit revenir à elle. Apparemment contente de recevoir ce câlin, elle déposa ses mains sur les bras de son câlineur. Il ne voulait plus lâcher mais dans ses conditions, comment poursuivre la soirée? Un petit demi tour et hop! La voilà face à lui. Son doigt vint se poser sur le nez du nippon avant qu'elle ne donne son accord pour un autre film, juste tous les deux. Elle retira son index du museau de garçon avant de lui préciser qu'il risquait d'être aplatit sur le canapé si elle avait encore le droit à un film d'horreur. Plaqué sur le canapé? Ce n'était pas une mauvaise idée mais restons en au tendre baiser pour le moment. C'est vrai que cette petite bonne femme était attirante mais, pas trop vite, pas trop vite. Chaque chose en son temps.

- Dans ce cas, je te laisse choisir. Je ne veux pas que tu caches ton visage.


Sur ce dernier mot, il poussa gentiment a tête de Rainie en posant son doigt sur son front. Le style de film influerait peut-être sur le restant de la soirée alors même si c'était un film d'horreur, ce dont je doute, ça pourrait être amusant. Il fallait quelque chose qui aide à passer une bonne soirée et même, avec l'heure qu'il est, une bonne nuit...

- Alors? Quel genre de film est-ce que tu préfère? Cartoon? Mystère? Action? Amour? Suspense?.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Mer 25 Aoû - 18:25

    « Un livre à moitié ouvert avec trois protagonistes principaux dont l'un qui ne le sera plus à la fin du dernier acte. Les contes de fées ont toujours étaient battis avec des scénario pour la plupart d'entre " Similaires", le contexte est simple, facile à la compréhension, débile pour la plupart mais rêveur pour d'autre. Il s'agit d'une magnifique princesse la plus belle de toutes, douce , calme, paisible toutes qualités dont un homme peut rêver en particulier notre héros. Un portrait de ce beau jeune homme nous ait alors dressé, séduisant au corps d'apollon,au coeur de Roméo et à l'âme de l'héros gentil et sociable typique celui qui se fait des tonnes d'amis en un temps record. Rapidement le bel homme tombe follement amoureux de la belle mais comme tout scénario impossible qui amène la magie de l'amour interdit , le coeur de la belle est déjà convoité par un être aussi sournois et perfide que les ténèbres elles même. C'est notre grand méchant du livre qui aime mettre des bâtons dans les roues à notre gentil popples qui sert de héros, il veut la princesse rien que pour lui même si au final il se doute du sort qui lui est réservé. Le grand méchant du livre péri pour la plupart du temps dans le dernier acte et ainsi s'achève notre conte de fées après de précieuses retrouvailles entre la douce damoiselle et le beau jeune homme sacré prince, Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants, fin... aaaah.. Non mais qui n'à jamais rêver d'une telle chose de toute sa vie, qui n'a jamais rêver qu'un prince viendrait la libérer d'un infâme goujat,même Rainie y à cru durant son enfance mais jamais elle ne se serait douter qu'un jour ça arriverait. Ce jour la il y eu le pour et le contre, le bien et le mal, le mal qui unie le bien, la rencontre qui devint de l'amour, si ce pervers n'aurait pas était la elle n'aurait surement pas rencontré Makio et ne l'aurait jamais embrasser, elle n'aurait jamais eu le coup de foudre et serait repartie seule chez elle, ce hasard si précieux qui nous fait sourire s'appelle le "Destin" et le destin est la chose la plus précieuse que Rainie possède, jamais elle ne pourrait autant le remercier de l'avoir fait rencontrer Makio, mais la n'est pas la question. Cet aparté à était réalisé par la narratrice elle même et la morale de ce paragraphe serait de "toujours croire en ses rêves, même si ils vous paraissent complétement fous et impossible", Rainie n'y avait pas crû et pourtant ce jour fût le plus beau de toute sa vie..
    Un retour dans le passé ou plutôt dans cette petite salle de cinéma avec cet écran gigantesque qui projeter un film à en vomir debout sauf que cette fois ils seraient assis tranquillement l'un à côté de l'autre sans ses barrières près d'eux et ils pourrons finalement voir un film du début jusqu'à la fin sans pleurer ou crier de peur, il était hors de question que Rainie regarde une nouvelle fois l'un de ses film d'horreur, ce n'était pas sa tasse de thé et elle n'avait pas envie une nouvelle fois de fondre en larme par quelques brides de souvenirs qui sont projetés dans sa mémoire à travers le film. La belle poupée japonaise posa son index sur sa bouche et fit mine de réfléchir.Cartoon, mystère,Action,amour,suspense...Hum ... son choix serait peut-être étrange,non, son choix allait être étrange car de tout ces genres de films un seul retint son attention.

    « Et pourquoi pas un Comique ! .. »

    Pardon ? Ai-je bien entendu, un film de comédie? Et bien ... Bon il est facile d'éliminé les autres genres Mystère beaucoup trop stupide, Action beaucoup trop d'effets spéciaux, amour beaucoup trop fleur de peau, Suspence et pourquoi pas suspense au fait ?! Enfin bref, nous n'allons pas contredire ces choix , Mademoiselle risque de se fâcher fortement, de toute façon il est clair et net qu'elle allait passer son temps à regarder son amour au lieu de voir le film mais si elle devait supporter encore un film ce soir ça serait un film comique point final. Rainie se mit à sourire et prit du recul face à Makio, son corps tout entier se dirigea vers son frigo après quelques minutes à chercher dieu ne sait quoi à l'intérieur, elle finit par sortir la tête de cette fraicheur avec en mains un petit panier de "Fraises" bien fraiches et délicieusement sucrées à l'intérieur.

    « Taadaaa ! Tu ne compte pas me laisser les manger toute seule n'est-ce pas ?»

    Rainie se dirigea de nouveau vers son évier pour rincer chacune d'entre elles et vint à les poser dans un saladier, le saladier fût lui même posé sur le plateau qui avait servi auparavant pour les verres et à côté fût déposé le récipient contenant le sucre fin en poudre pour finir elle versa le contenu d'un peu de crème dans un bol et l'apporta lui aussi sur le plateau, Résultat: Dégustation de fraise en regardant un bon film, bon ce qui est sur c'est que ce n'est pas comme le cinéma avec les pops corns et tout le reste mais ça en reste quand même un très bon plan.D'une main elle prit le plateau , il fallait dire que étant donner qu'elle travaillait dans un restaurant en tant que serveuse l'habitude de tenir un plateau d'une main sans en faire tomber le contenu n'était pas un exploit chez elle, son autre main libre quand à elle vint se diriger vers celle du beau japonais, tenant fermement sa main Rainie se mit à avancer jusqu'au salon comme ci qu'il fût un petit bébé qu'il fallait accompagner.

    « Allez !! Dans le salon M'sieur Makio .. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Jeu 26 Aoû - 0:19

Qu'allait-elle bien pouvoir choisir comme film? C'est vrai, la seule chose que connait le jeune homme sait sur les goûts cinématographique de sa petite amie toute neuve c'est qu'elle déteste les films d'horreur. Malgré ses petits air enfantin, mais qui font d'elle un ange sur Terre, la catégorie des Cartoons n'aurait peut-être pas un grand succès. On ne va pas se mentir, les meilleurs Cartoon reste le club des Looney Toons, un grand classique mais c'est vraiment pour les enfants. Sauf peut-être ce Coyote qui à chaque épisode se montre très innovant pour tenter de capturer cette autruche?... Nommer Bip Bip. Pourquoi pas du mystère alors? C'est bien ça, non? Ou de l'action? "Le baiser mortel du dragon"! Ça c'est de l'action mais pour nos deux amoureux, voir des gens se bastonner alors que la soirée était si merveilleuse et joyeuse jusqu'à maintenant, c'est un peu casse ambiance. Un film à l'eau de rose? Pas besoin d'un film d'amour lorsque l'on a deux personnages qui nous offrent déjà une une magnifique histoire. Bon, et bien l'avant dernier de la liste c'est le suspens, mais j'ai l'impression que ça va être refusé comme les autres. Alors, oui, non, oui, non le suspens? Qui prend? Personne? Bon, et ben ça c'est fait. Alors qu'es-ce qu'il reste sur la liste? "Comique". C'est bon je sais lire. Non mais c'est elle qui veux un film humoristique. Ah d'accord, autant pour toi héhé. De toute façon, pourquoi passer notre temps à réfléchir à tous ses style puisque c'était la petite princesse qui avait carte blanche pour le choix. Comique, hein? C'est un bon choix, ça permettra de rester dans la joie et la bonne humeur jusqu'à... Jusqu'à demain? Est-ce que Makio comptait rester ici jusqu'au lendemain? Peut-être bien, après tout, ne l'avait-il pas promis un plus tôt? Cependant, les promesse c'est bien mais qu'avait-il prévu comme vêtement de nuit? Rien du tout. Et oui, les seuls vêtements dont ils disposaient étaient sur lui alors à part dormir en sous-vêt... Analyse en cours... Bon, c'est décidé! Cette nuit mon bonhomme, tu dormiras tout habillé et dans le placard pour éviter d'aller un petit peu trop loin cette nuit. Bref, parlons plutôt du film. Elle avait décidé de visionner environ une heure et demi de comédie en compagnie de son héros du jour. Une petite recherche dans le frigo pour y trouver des fraises qu'elle rinça afin de les mettre dans un saladier, qui seras ensuite déposé sur le plateau avec du sucre en poudre et de la crème. Tout cela avait l'air bien appétissant, il faut l'avouer.
Manger toutes ses fraises et ces garnitures, il était certain qu'elle n'aurait pas à les manger toute seule. C'est si bon les fraises qu'on s'en ferait péter le bide. Votre langage narrateur, votre langage... Ah? Sumimasen. Les fraises, c'est si délicieux que l'on en mangerait jusqu'à saturation de l'estomac. C'est accompagné d'un sourire, qu'il prononça ces mots.

-Tu ne les mangeras pas seule. T'en mangeras peut-être même pas.J'aime tellement ça que je ne suis pas sûr qu'il t'en resteras une. Mais... Je veux bien faire un effort si tu es sage.

Bien sûr c'était ironique. Pour commencer il avait encore le statut "d'invité" et ensuite, il sera fou de bonheur de partager son fruit préféré avec l'élu de son cœur. Élu qui venait tout juste de lui prendre la main. Rien que de la tenir par la main était déjà un grand bonheur. La présence de Rainie était apaisante, comme ci partout où elle allait, tout ce transformait en paradis. Un ange de l'amour qui serait tombé amoureux d'un garçon du New Jersey. Qui? Hanazawa Makio... Main dans la main. C'est ainsi que nos deux tourtereaux regagnèrent le salon où le canapé n'attendait plus qu'eux. Muni d'un air enfantin, il répondit dans ce même rôle.

-Haaaaii!

Une fois dans la pièce, le japonais lâcha cette douce main qu'il aimait tenir pour s'emparer du plateau. Il le déposa sur la table basse et vint de nouveau glisser ses doigts entre ceux de la princesse Ueto. Il la fit avancer jusqu'au canapé et la fit s'assoir la première tel une fille noble. Contournant le canapé, il vint finalement se poser à côté d'elle. Ses yeux se dirigèrent vers ce beau visage que possédait la demoiselle.

-Bien installé cher demoiselle? Il prit ensuite un ton ironique et pointa du doigt la télécommande. Cette fois, je te laisses faire. J'ai pas envie qu'un robot sorte du placard si j'appuie sur volume +.

On se rappelleras les exploit passés, il n'y a pas si longtemps, de Makio armé d'une télécommande qui ne semblais pas servir pour la télé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Ven 27 Aoû - 11:42

    •• I love Comic films.. Ils ont le chics pour détendre l'atmosphère, pour faire rire et sourire, rien à voir avec toutes les autres catégories proposé par notre beau Makio quelques secondes plus tôt.Rainie n'était pas quelqu'un de bien compliqué en matière de supports cinématographique, la seule chose qu'elle craignait serait des films à l'allure et aux tons bizarroïde croyant sortir tout droit d'une autre planète, on se demande ou le réalisateur et scénariste avaient leurs têtes le jour ou ils créerent le scènario bidon du film.Donc, de tout les choix il y avait "Cartoon" quelque chose que secrètement Rainie adorait, combien de fois il lui était arriver de s'allonger sur son canapé en pyjama, les cheveux en hauteur avec un bol de céréale en main et avec pour vision à la télévision milles couleurs et créatures des plus fascinantes qui exécutent des tours de passe en passe ou se mettent des bâtons dans les roues, paraissant être invincibles ils leurs arrivent les pires choses possibles sans pourtant qu'ils n'obtiennent ni égratignures, ni grosses fractures. Ainsi l'on peut observer dans un coin de la télé une petite souris marron poursuivi par un vilain chat grognon gris que l'on appelle Tom & Jerry, ça à toujours était son dessin animé préféré, tout ce qui est puérile et enfantin qui pour elle n'aura jamais de fin. Si il y avait bien un autre genre de film ou "mini film à moralité" qu'elle pouvait aimer c'était bien cela, et pour dire vrai c'était plutôt ce quel aurait aimer regarder finalement plutôt que de chercher à cette heure ci dans toutes les chaines de la télévision un bon film comique à visionner ainsi elle changea d'avis sans pour autant le dire à son beau et tendre Makio. Rainie s'était emparé d'un délicieux plateau avec fraises et sucre à gogo à déguster sans aucune limite, ses fraises étaient si rouges, si belles qu'il était fort difficile de leurs résister, tenant à la fois la main de son nippon elle vint à s'immobiliser dans le salon. L'inviteur - Quel joli mot- devint l'invité, et il n'en fallu pas plus pour que Makio saisisse le plateau des mains pour le poser sur la table basse, de nouveau il vint à elle faufilant ses doigts entre les siens il la conduisit tel un bon gentleman jusqu'au canapé ou il la fit s'assoir. Rainie en sourit d'avantage et posa ses petites fesses dessus, fixant droit devant elle, elle attendis que son prince vint la rejoindre pour tourner la tête vers lui et l'observer amoureusement.

    « -Bien installé cher demoiselle? Cette fois, je te laisses faire. J'ai pas envie qu'un robot sorte du placard si j'appuie sur volume +.»

    Qu'un robot sorte du placard il en avait de l'imagination, cela fit rire la jeune fille. Non un robot ne sortira pas du placard il était loin celui la quoi que vu la technologie que Rainie disposait dans sa charmante demeure il ne serait pas impossible qu'une telle chose se produise mais cela serait un peu trop poussé, un robot mais pourquoi faire, le ménage, la cuisine, la vaisselle ? Elle savait très bien la faire elle même.Délicatement la jeune fille se muni de la télécommande et appuya sur un petit bouton pour laisser l'écran incrusté dans le mur s'allumer tout doucement, une fois cela fait elle retourna son attention vers le beau Makio, un petit sourire coquin aux lèvres montrant qu'elle avait une intention bien précise , rapidement sans le laisser le temps de réaliser quoi que ce soit elle poussa Makio pour qu'il vienne à s'allonger sur le canapé et une fois cela fait elle fit de même et vint se blottir tout contre lui, un sourire de satisfaction aux lèvres. Elle appuya sur une des chaines câblés ou passait n'importe quel dessins animés pour gosses trop agités.

    « J'ai changer d'avis finalement, j'ai bien envie de regarder quelques cartoons... »

    Cette soirée avait commencer tel un conte de fée et pour continuer dans notre lancer autant regarder des dessins animés qui fesaient rêver.. Elle avait bien envie de narguer cet écran et de dire que tout les rêves étaient possibles et que cette histoire d'amour entre prince et princesse n'était pas impossible. Le sien elle l'avait trouvé et il était tout juste contre elle, heureuse et satisfaite rien ne pourrait briser cette magnifique soirée. Makio et Rainie, deux personnes, deux êtres humains qui s'aiment à la folie, son coeur pouvait être perceptible étant donner qu'il était sur le point d'exploser mais ça elle s'en fichait si Makio venait à l'écouter , ça serait une belle preuve d'amour montrant qu'elle l'aimer..♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Ven 27 Aoû - 14:01


Qui aurait cru que notre héros du jour trouverait sa bien aimée dans le New Jersey? Et une japonaise en plus! N'aurait-il pas pût en trouver une au Japon? Pourquoi venir jusqu'ici pour tomber amoureux d'une japonaise au milieu du New Jersey? C'est vrai, non? Depuis son arrivée ici notre ami avait eu le temps de rencontrer bien des filles mais quand on y regarde bien... Il sympathise plus vite avec des personnes de type asiatique. Il suffit d'aller fouiner un peu dans ses relations avec les gens. Ayumee Moon, qu'il avait rencontré sur la petite colline, Marie-Ange Gray avec qui il à pût faire connaissance à l'occasion d'une journée spéciale asiatique au parc d'attraction et n'oublions pas la meilleur du lot "Amie", Soo Yung Lim. Cette jeune fille qu'il a connue par internet et avec qui il entretient un lien différent des autres personnes. Différents des autres mais aussi différent de Rainie. Elle il l'aimait incroyablement fort c'était certain mais cette Soo Yung elle était plutôt comme sa sœur du New Jersey. Enfin vous voyez le tableau des relations, non? Il n'y avait que des asiatiques. Sauf une que je n'ai pas encore cité, Swan Collins, mais elle est bien la seule à ne pas être asiatique. Bref, cela ne répond pas à la question. Pourquoi avoir un tel coup de foudre pour une japonaise alors que nous sommes en Amérique? Il n'y a pas de réelle explication, cette fille, elle avait tous simplement tout ce qui plaisait à Makio. En plus de cela, il avait déjà vue les différentes facettes de cette charmante princesse aux yeux d'amande. Des personnes comme elle, il n'y en avait pas beaucoup. En fait, il n'y en avait certainement pas d'autres et c'était notre japonais qui avait eu la chance de pouvoir l'aimer, et de recevoir son amour. En ce moment même, il partageait déjà cet amour en sa compagnie. Un bon saladier de fraise avec du sucre et de la crème, un film et surtout... Rainie. Tel un gentleman, il lui avait fait prendre place sur le canapé avant de venir la rejoindre. Elle s'empara de la télécommande et mis en marche cet écran incrusté. Puis, le jeune homme pût voir dans son regard qu'elle avait une idée en tête. Cela ne se voyait pas seulement dans ses yeux mais aussi sur ses lèvres qui dessinaient un sourire disant "Je vais faire un truc mais tu ne sais pas quoi". C'est d'ailleurs ce que Makio se demandait. Qu'allait-elle f... Ah! Et bien on a une réponse. Sans avoir eu le temps de réfléchir à la question, le nippon se retrouva couché sur le canapé, un peu "aidé" par la petite demoiselle. Toujours allongé, il eu tout juste de lever la tête avant qu'elle ne vienne se blottir contre lui. Ça pour un câlin, c'en était un très agréable mais aussi inattendue. Après tout, elle avait des réactions un peu comme les siennes, on ne savait jamais vraiment ce qu'elle pouvait faire selon les situations. Le garçon sortit un sourire et commença à faire de douce caresse sur le bras de la petite princesse. Maintenant qu'elle était heureuse de faire un tel câlin avec son amour, elle changea soudainement d'avis concernant son programme télé. Des cartoons! Et voilà. On retrouvait la même Rainie que plutôt dans la rue lorsqu'elle avait fait tomber sa glace. On retrouvait ce caractère enfantin qui lui allait si bien.

- Et c'est moi que tu appelais "gamin"? Entre nous, je me demande vraiment lequel est le plus "gamin".

C'est alors qu'un visage bien connu aux yeux de Makio fit son apparition dans la télé. C'était ce coyote inventif qu'il adorait tant. Ses yeux se remplirent de joie mais pas pour très longtemps. Dix secondes plus tard, l'épisode était terminé. Raah quel dommage! Comme par hasard c'est fini! Encore le destin? Ou cette fois c'était la malchance?

- T'assure pas Rainie chérie, on a loupé mon dessin animé préféré.


Comme si c'était de sa faute. Mais en tout cas, tu avait raison sur un point mon bonhomme, on se demande vraiment lequel des deux est le plus gamin. Même le coyote avait encore perdu et que l'épisode était fini, après la pub était annoncé "Tom & Jerry". En attendant, le japonais continuait ses tendres caresses sur le bras de son amour en posant sur elle, un doux regard, débordant d'amour...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Ven 27 Aoû - 16:29

    •• Le plus beau cadeau que le ciel peut nous donner c'est l'amour, aimer et être aimer en retour. Pouvoir sentir la personne qui fait battre votre coeur tout contre vous, imaginer plusieurs situations, imaginer l'avenir se projeter à travers le temps avec cette personne, pouvoir vivre et sourire pour elle, vivre sa vie en sachant que l'on est pas seule et que peu importe la distance et le temps, rien ne pourrait détruire cet amour vivant, cette petite flamme qui après des années de solitude, de silence finit par se réanimer et ce pour toute l'éternité. C'est étrange on ne s'imaginerait pas s'attacher autant à quelqu'un en l'espace d'un laps de temps, mais l'amour réserve parfois de curieuses surprises au point même que par un regard, par des sentiments intérieur, la façon dont notre corps, notre esprit et notre coeur réagissent ont parvient à savoir lequel de toute une civilisation, lequel sera celui qui nous fera vivre durant des années entières avec qui l'on espère pouvoir vivre et voir même envisager un futur proche.Rainie n'avait pas besoin de frapper à plusieurs portes pour trouver son bonheur, elle venait tout juste de le trouver auprès de Makio, être ainsi contre lui , sentir sa présence à ses côtés, ses quelques caresses douces qui vous fait frissonner de partout, tout ses éléments montrent que vous êtes vivante, montre que vous êtes amoureuse et heureuse comme cela, un paradis aussi blanc, aussi doux que n'importe quel autre paradis, un paradis appeler " Makio Hanazawa".. Alors le film, peut importait à vrai dire, qu'il soit comique ou triste ou d'horreur ce n'était pas le plus important, le plus important était Makio. Contre lui à regarder l'écran ou un petit dessin animé venait tout juste d'expirer, à en voir les quelques morceaux de scène de fin on pouvait très bien reconnaître le grand et l'indestructible " Coyote", quand je vous disait que les dessins animés étaient pour la plupart d'entre eux complétement débiles et impossibles, à en voir l'état de notre ami à la fin on ne pouvait que se douter des nombreuses choses qui lui était arriver durant l'épisode, peut-être s'était-il pris une dynamite en pleine tête, ou encore tomber du haut d'une falaise comme il a l'habitude de faire et le pire c'est qu'il est vivant... miracle , en même temps plus on est jeune , plus on est con donc faut pas jouer les étonnés quand au contenu des émissions pour enfants, générique de fin... Et voila terminer et tout juste après une page de publicité l'on annonce " Tom & Jerry ", Oh oui ! Tellement bien, Rainie intérieurement se sentait renaître de quelques années plus tôt , comme une petite fille toute excitée à l'attente d'un dessin animé favori, elle aimait beaucoup les quelques crosses que se donnaient Tom & Jerry durant le cartoon et restait très triste quand cette émission toucher à sa fin, un sourire se dessina sur ses lèvres tandis qu'une plainte lui parvint jusqu'aux oreilles.

    «T'assure pas Rainie chérie, on a loupé mon dessin animé préféré. »

    Hého' ! Du calme le coyote, pour jouer les contradictoires Monsieur se permet de se poser des questions quand au sujet du "Gamin" entre lui et la demoiselle mais en attendant il est le premier à se plaindre quand son émission est finie, la question peut-être alors remise sur le tapis, qui des deux étaient le plus gamin, peut-être elle, peut-être lui ou plutôt les deux, calculer tout ça relisait répliques par répliques et vous aurez votre réponse , pour ma part je l'ai déjà de mon côté et je pense que tout le monde partagera mon avis. Alors comme ça elle n'assurait pas, il en avait du culos non mais oh. Elle n'était pas voyante ni un magasine de programme addict' et donc elle ne savait pas que le dessin animé préféré de Makio passait à cette heure précise et déjà elle ne savait même pas que cela fût son animé préféré.La jeune fille fit la moue et tourna sa tête vers son tendre amour pour le fixer droit dans les yeux.

    « Tu ose me demander qui de nous deux est le plus gamin mais tu te gène pas non plus pour me faire la remarque comme quoi ton dessin animé est fini Mr.Hanazawa ! En attendant laisse place à Tom & Jerry , MON dessin animé.»

    La belle Ueto apporta son index jusqu'au bout du nez de son tendre et se mit à le faire bouger. Elle lui tira malicieusement la langue, elle aimer beaucoup taquiner Makio pour tout comme pour rien on a pût le constater tout à l'heure avec l'expérience de la fameuse glace mais la, retourner ses propres phrases contre lui était encore plus drôle, Rainie retira son index du visage de son joli nippon et fit un petit bisou sur son front, puis un autre au bout de son nez pour remplacer l'autre geste,et s'arrêta au bout du deuxième bisou. Son regard se plongea dans celui de Makio, le petit sourire qu'elle abordait aux lèvres s'effaça et son visage pris une expression beaucoup plus sérieuse. En le regardant c'était un ange qu'elle voyait, le plus bel ange qui un jour aurait pût lui tomber dessus, Makio était captivant, attirant , à chacun de ses regards, de ses mots, la jeune fille pouvait sentir son coeur battre très rapidement, elle aimait cette sensation de bien être intérieur, tout ça grâce à lui. Merci Makio .. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Ven 27 Aoû - 18:33





Rainie Ueto… Mon Aphrodite japonaise. Je ne connaît pas encore tout ce qu’il y a savoir sur ton petit monde et ta personne mais c’est bien pour ça que je souhaite rester avec toi. J’ai l’impression de te rendre heureuse par ma simple présence alors il faut que sache que de mon côté, c’est la même chose. Il me reste plein de chose à savoir mais je compte bien les découvrir les unes après les autres et je suis prêt à y passer ma vie. Même les choses qui te paraissent sans importance, inutile, je vous tout connaître. Cela peut paraître totalement absurde mais j’irai même jusqu’à connaître ta marque de stylo préféré ou encore ton shampoing préféré. Tant de choses… Tan de choses que j’ignore sur toi et pourtant je suis si amoureux. Parfois Cupidon à des flèches un peu trop charger en amour mais pour cette fois je ne peux que le remercier. Les seules choses que je sais son que tu déteste les films d’horreur, que tu aimes les glaces, que tu es amusante et que ton visage se transforme en arc-en-ciel lorsque tu pleures. Mais c’est peut-être bien tout ça qui m’a fait craquer. Je suis aussi certain que je t’aimerais encore plus chaque, comme si mon amour pour toi n’avait pas de limite, pas de zone rouge, seulement des zones roses. Rose ? J’y pense. J’ignore totalement qu’elle est la fleur que tu préfères mais je peux déjà associer l’une d’entre elle à toi. Je pense aux tournesols. On dit que ses fleurs ne cessent de regarder le soleil. Sont-elles attirées par sa brillance ? Sa chaleur ? Je ne sais pas. Mais je suis sûr que si dans un champ de tournesol le soleil se trouve à droite et que toi tu es à gauche, les fleurs ne sauraient pas de quel côté se tourner. Si les tournesols te regardent, alors je suis celui que tu as cueilli. Tu m’as cueilli aujourd’hui et tous les autres tournesols jaloux de moi. Ils le sont parce qu’à présent je suis le seul qui puisse te regarder de si près, te câliner, t’embrasser. J’aime être avec toi, le goût de ma glace est encore meilleur quand tu es là, j’aime le jus d’orange que tu m’as servi et je pense que je vais aimer les fraises que tu as préparées. Quand je te taquine, tu te prends au jeu et tes répliques ressemblent aux miennes. Il y a toujours un enfant qui parle dans tes phrases et c’est encore une chose qui fait que je t’apprécie autant. Apprécié ? Non… En fait...

... Je t’aime Rainie Ueto

En parlant de « taquiner », Makio avait rejeté la faute sur elle parce que Bip Bip et Coyote venait tout juste de se terminer. Il fit même une remarque sur le fait qu’elle pouvait être plus gamine que lui, ce qui était un petit faux quelque part et ça, elle l’avait bien remarqué. Elle pouvait maintenant le narguer car « son » dessin animé allait bientôt faire son apparition.

- « Ton » dessin animé ? Tu vois, c’est toi l’enfant Mme Ueto.

Il fit comme elle en reprenant sa tournure de phrase du « Mr. Mme ». Cependant, il eu tout de même le droit à une « KisuKisu Scene ». Un sur le front, un sur le nez et un… Hé ! C’est tout ? Tu t’arrêtes là ? Le nippon s’attendait à un troisième mais celui-ci n’arriva pas. Une nouvelle fois, leur regard se croisèrent et un silence fit son apparition. Ses yeux étaient maintenant moins difficiles à regarder en face. C’était même carrément plaisant et bien mieux qu’un programme télé. Toute fois, il voulait son troisième bisou. Et oui, il en avait déjà eu deux qui partaient du haut vers le bas. D’abord le front, en suite le nez et on peux facilement en déduire la troisième étape.

-Oh ? T’en as oublié un.


Il ferma les yeux et rapprocha ses lèvres des siennes jusqu’à l’embrasser. Il lui offrit un baiser d’une dizaines de secondes avant rompre ce contact pourtant si bon. Les caresses du bras avaient été stoppées et c’était maintenant sur la joue de Rainie que ces caresses venaient d’être transféré.

- Tu ne pensais pas que j’allais te laisser t’arrêter là ? Ah ! Regarde, « ton » dessin animé commence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Ven 27 Aoû - 20:18

    ••• Mon monde, c'est lui. C'est un paysage fait de verdures et de collines, d'un grand ciel bleu et d'un soleil éblouissant qui nous réchaufferaient à n'importe quel heure, qui nous donneraient encore plus l'envie de nous aimer, dans mon monde les gens sont heureux et sourit il n'y a pas toutes ses différences et ses guerres entre les différents individus, tout le monde nous dit "bonjour" et "aurevoir" le sourire large aux lèvres, je voit une petite maison charmante et ravissante, jet e voit à l'intérieur, à l'extérieur partout ou je suis tu y est, toi et moi main dans la main fixant le coucher du soleil la nuit, admirant les étoiles le soir venu, endormis l'un contre l'autre à notre sommeil, j'écoute ton cœur battre, je te sent contre moi et c'est ça le plus important, dans mon monde je suis heureuse, la plus heureuse de toutes les princesses je ne demande pas autant je veux juste être heureuse et grâce à toi aujourd'hui je le suit, je ne m'était jamais sentie aussi bien de toute ma vie, aussi comblée. J'aime t'entendre rire, t'entendre parler, un rien en toi me fait sourire, ta présence et tes pensées qui me sont réserver même si je ne te connait que depuis peu il m'est devenue impossible d'imaginer un futur sans toi, je ne parvient plus à me projeter dans l'avenir sans t'avoir à mes côtés, sans toi dans ce monde que je recherche tant, si mon coeur aujourd'hui bat autant en te parlant, en t'embrassant ce n'est pas pour rien c'est qu'il est rempli d'amour à ton égard et je doute que ce genre de chose se calcule en mois ou en années, je ne veut pas être comme tout ses couples qui comptent les mois de leurs amour ( Un mois , deux mois avec toi mon ange) non, quand l'amour est vrai et qu'il est la et bien il commence dès le départ et se finit tard dans la vie, si je tient à toi c'est du début jusqu'à la fin, si je n'imagine plus ma vie sans toi c'est du début à la fin et non pas à partir du 5ème ou 6ème mois, aujourd'hui j'ai appris à connaître mes sentiments, à les comprendre et surtout j'ai appris ce qu'était le vrai coup de foudre, l'amour vrai que l'on trouve habituellement que dans les films ou les romans.. Je suis heureuse de t'avoir connu Makio, heureuse d'être à tes côtés pour la vie.

    Je t'aime Makio...♥ -- Rainie --

    Touchante petite scène, bisoutage en perspective,rire et se taquiner, cartoons et bonne dose de crème ,fraises juteuses et sucrées voila ce qui se trouvait au programme ce soir. Ca commençait par un bisou sur le front, puis un autre sur le nez, puis plus rien... Rainie eu comme une sorte de blocage en fixant droit dans les yeux le beau japonais, il était si mignon, sa petite frimousse était si attirante , si captivante qu'elle en perdit tout ses moyens et resta ainsi immobile pendant quelques temps.

    « Oh ? T’en as oublié un.»

    Oui sûrement, si l'on suit la chronologie et la logique des choses on trouve, un bisou sur le front, un autre sur le nez et un autre normalement sur les lèvres ce qu'elle n'avait pas fait mais ce qui ne tarderait pas à être réaliser. En voyant Makio approchait son visage du sien la jeune nippone ferma les yeux attendant ce contact qu'elle aimait tant, ce contact qui l'avait rendu complétement folle auparavant. Puis finalement, elle vint à sentir les lèvres de Makio contre les siennes et la de nouveau elle fût transporté dans son petit paradis, son âme avait quitter son corps , son coeur s'était soudainement arrêter de battre le temps que ce baiser dura ,avant que Makio ne retire ses lèvres.

    «Tu ne pensais pas que j’allais te laisser t’arrêter là ? Ah ! Regarde, « ton » dessin animé commence. »

    Les caresses qui avaient étaient déposer auparavant sur son bras vinrent s'aventurer un peu plus haut jusqu'à ses petites joues rouges, la jeune fille ne put qu'en frissonner d'avantage mais tandis qu'elle profitait de ce moment intense de bonheur avec son bien aimer, une petite mélodie, une chanson qu'elle reconnaitrait parmis milles vint jusqu'à ses oreilles.


    Rainie vint poser sa tête contre le torse du garçon et laissa échapper un petit rire, il était vrai que de vivre une passion si forte avec son amoureux, un tel baiser , de jolies caresses avec comme musique de fond Tom & Jerry c'était un peu comment dire ... "Comique" c'était exactement ce qu'elle avait voulu de toute manière. Doucement Rainie tourna la tête vers l'écran,tête qui était toujours posée sur le torse de Makio et fixa alors ce cartoon qui la fit tant plaisir à l'époque ou elle n'avait que 8ans, le cartoon avait à peine commencer que la jeune fille vint à faufiler sa tête un peu plus haut , ses lèvres vinrent se placer près de l'oreille de son nippon adoré et elle vint à lui susurrer tout bas cette phrase.

    « Je savait que tu ne m'aurait pas laisser m'arrêter la et même si tu n'aurait pas voulu je serait venue t'embrasser de mon plein gré Makio... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Sam 28 Aoû - 1:19


Qui a dit que les contes de fée n’étaient faits que pour émerveiller les enfants et étendre leur imagination ? Ce qu’il se passait en ce moment était sûrement l’un de ces contes qui sont remplient d’amour mais celui-ci était bien réel. À la différence des autres, il n’était pas là pour émerveiller des enfants mais… Ou peut-être bien que si. Des « enfants », il y en avait deux et ils se trouvaient dans ce canapé à se câliner et s’embrasser sans cesse. C’était pendant ces moments-là que la télévision servait plus de bruit de fond que de divertissement. En fait, les lèvres de Rainie étaient bien plus divertissantes que n’importe quel programme télé et surtout bien plus agréable à regarder. Elle était si rayonnante qu’elle pourrait bien éclairer la vie de Makio durant toute sa vie. C’est aussi pour cette raison que l’on pouvait l’associer à une fleur de tournesol. L’avoir contre lui, posé si tranquillement était rassurant. Il aurait pût rester comme ça pendant encore bien des années mais c’était impossible, non ? Pour vivre il fallait bouger pour pouvoir manger, boire, manger, allez en cours, manger et pleins d’autres choses comme par exemple manger. Bref, assez parler de « manger » et retournons voir ce qu’il se passe dans cette maison. Le canapé accueillait nos deux amoureux qui s’étaient mit à leur aise dessus. Pour en arriver là, Rainie avait poussé astucieusement notre ami japonais de façon à ce qu’il se retrouve allonger et sans lui laisser le temps de savoir ce qu’il se passait, elle s’était empressée de le rejoindre pour venir se blottir contre lui. Evidemment, cette idée n’était pas pour lui déplaire au contraire. Il était bien content de se retrouver ainsi avec elle à pouvoir la câliner, ce qu’il ne s’était pas privée de faire d’ailleurs. Elle lui avait même donné deux bisous à la suite qu’il avait terminé en l’embrassant tendrement sur ses douces et délicieuses lèvres. Pendant ce temps, la pub était passée à une vitesse folle. Peut-être était-ce parce que le jeune homme était occupé à quelque chose de bien, mais alors bien plus passionnant que de regarder la publicité en attendant l’arrivée du programme. Sur son torse, la tête de sa princesse y était déposée, regardant son programme préféré. Il tourna également la tête pour visionner à son tour ce dessin animé lorsque la douce Rainie vint lui chuchoter quelques mots à l’oreille. Elle se doutait qu’il ne résisterait pas à l’envie de lui donner ce baiser et que même s’il ne l’avait pas fait, c’était elle qui en aurait prit l’initiative. C’est à ce moment qui lui chuchota à son tour une « Hana’s Reaction » d’une manière ironique.

- Je sais, je suis irrésistible. Mais tu devrais regarder ce dessin animé que tu aimes tant, parce que moi, à la différence de toi, je ne veux pas te le faire raté.

Ooooh de la provocation. Et le voilà repartit dans une « Tease Party » avec sa bien aimée. La taquiner était amusant parce qu’elle y répondait toujours à sa façon. On se rappellera le passage au cinéma où la belle demoiselle voulait rendre service en retirant le pop corn qui se trouvaient sur Makio. Il l’avait appelé « perverse » et avait utilisé comme prétexte qu’elle en profitait pour le « tripoter ». En entendant ça, elle lui avait répondu un peu sèchement et s’était enfoncé dans son siège mais à vrai dire, elle était plutôt marrante à voir, même si lui était resté en silence après s’être fait remonté les bretelles. Mais maintenant, il recommençait ce petit jeu mesquin avec un petit sourire du même type. En même temps, il avait passé ses bras autour du corps de sa petite princesse et attendait de voir si elle allait se prendre une nouvelle fois à son petit jeu. Après tout, elle y avait déjà participé plusieurs fois aujourd’hui alors pourquoi pas une de plus ? Cela ne peut pas faire de mal, non ? Et puis si elle entrait dans son jeu, elle louperait sûrement son dessin animé favori elle aussi ce qui nous donnerais un point partout. Cependant, si elle le ratait à cause de ça, elle pourrait tout aussi bien lui faire la tête et mettre fin à ce câlin. Et ça bien sûr, lui ne le voulait pas mais la suite… C’était Rainie qui allait la choisir…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Lun 30 Aoû - 19:42

    ••• Depuis maintenant toute gamine, Rainie avait était une fervente admiratrice de ce dessin animé assez idiot à première vu mais si marrant quand l'on se plonger dans l'histoire et le contexte. Tom & Jerry c'est l'lhistoire de cette petite souris toute mignonne, ah et cette souris elle est marron , marron chocolat ( Délicieusement bonne en plus de cela). Jerry vit dans un petit trou dans n'importe quel maison ou se trouve Tom le chat, lui il est assez fainéant il aime se prélasser mais avant tout de chose il s'abonne souvent au passe temps du "Chasse Jerry". Souvent l'histoire tourne autour des deux protagonistes, parce que Jerry va voler de la nourriture au frigo et que Tom n'aime pas ça, ou alors parce que Tom essaye de s'en prendre à un pauvre petit oiseau et que Jerry n'aime pas ça, enfin on a vraiment l'impression que ce que fait l'autre ne va pas être fortement apprécier par l'autre, vous m'avez comprise. Durant un petit quart d'heure voir plus, ils se coursent après , se prennent tout et n'importe quoi en pleine figure et sont toujours vivant malgré cela ( C'est que on les envient en plus..) , comme je disait il arrive parfois que d'autres protagonistes font leurs apparition dans l'épisode, comme celui qui est en train de donner tout juste à l'instant. Une magnifique petite chatte blanche, princesse, pomponnée, douce et royale, une magnifique compagne pour notre cher Tom, même si tout cela va partir un peu en désastre. Le problème avec les cartoons, c'est qu'ils repassent toujours en boucle les mêmes épisodes et que celui ci , Rainie avait eu l'occasion de le voir par milliers d'exemplaires alors elle était venue chuchoter quelques mots à l'oreille du beau japonais qui se trouve contre elle, en même temps il était beaucoup plus important qu'un vulgaire cartoon vu par centaines ( oups milliers...) Comme réponse à ses murmures et en un sourire de sale gosse, Makio avait rappliquer..

    « Je sais, je suis irrésistible. Mais tu devrais regarder ce dessin animé que tu aimes tant, parce que moi, à la différence de toi, je ne veux pas te le faire raté. »

    Irrésistible certes, il était vrai qu'il était bien difficile de lui refusait quoi que ce soit surtout de la part de Rainie qui en était follement amoureuse, quand au dessin animé , lui il pouvait continuer de tourner que rien n'y ferait il serait toujours aussi débile et ennuyant. Cependant, en analysant plus correctement la phrase de Makio on parvient à remarquer comme une sorte de "Ventardise" même pas, des reproches.. "Quel vilain !" Combien de fois avait-elle à dire que ce n'était pas de sa faute si "Monsieur" Hanazawa avait raté bip bip & le coyote, Rainie fût passé pour la méchante de service et lui le bel ange gentleman qui laisse sa petite poupée regarder son dessin animé préféré, alors la il en était hors de question qu'il s'en sorte comme ça. Il voulait jouer à ça, très bien, mais il risquait d'être perdant. Rainie se mit à la fixer en fronçant les sourcils, quelques secondes à peine pour ensuite venir de nouveau poser ses lèvres contre celles de Makio, l'embrassant doucement, tendrement et ce très longtemps.. Puis elle finit par décaler sa tête et en un sourire sournois et perfide elle prononça alors d'un air moqueur.

    « Tu as raison, tu est irrésistible d'ailleurs contrairement à toi je ne te tente pas pour raté ton épisode, hors la je suis plus tenté par toi que par mon dessin animé, les jeux sont fait , tu me fait loupé mon cartoon ! »

    Monsieur se dit si irrésistible, exactement , c'est même par sa beauté , son charme que Mademoiselle Ueto rate la moitié de son dessin animé, si captivé par cet homme que le reste devient que peu important, alors il avait beau lui dire qu'elle lui avait fait raté le fameux "Coyote" de son côté il lui fesait raté "Tom & Jerry", comme ça tout le monde est content ... ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Mar 31 Aoû - 15:00

Une fille comme elle. Tout le monde en a besoin d’une dans sa vie. Lorsqu’elle est là vous vous sentez toujours bien, vous avez l’impression que rien ne peut vous atteindre. Grâce à la force de votre amour vous parvenez à faire plus de chose parce que vous savez que vous pouvez compter sur son soutient permanant. En la serrant dans vos bras vous êtes rassuré. Rassuré de savoir qu’il y a une personne qui vous aime autant dans ce monde. Bien sûr il y a aussi les gens de votre famille qui vous porte un certain amour mais ce n’est évidemment pas le même. Non ce type d’amour est unique et vous ne trouverez pas cinquante personnes qui vous ferons vivre cela. Rainie avait tout ce qu’il fallait pour plaire. Du moins, elle avait tout pour plaire aux yeux de Makio. Tout le monde n’a pas les mêmes « critère de choix » pour tomber amoureux d’une personne et faire un bout de chemin ensemble. Avec son caractère parfois enfantin, beaucoup aurait dit « Elle est trop gamine dans sa tête. » ou encore « Elle est pas assez mature. » mais pour le jeune homme, c’était irrésistible. Elle avait cette bouille toute mignonne sur laquelle on pouvait voir chaque expression se dessiner. Elle était si attirante, si craquante, que maintenant, pouvoir la câliner ou même l’embrasser était un réel et grand plaisir. Au début, il n’osait pas l’embrasser parce qu’il pensait que ça pouvait paraître un peu tôt (Ce qui n’est pas faux d’ailleurs) mais il est arrivé un moment où il ne pouvait plus se retenir et il a fini pour l’embrasser. Depuis se premier baiser, le monde de Makio s’est illuminé d’avantage et le soleil de ce monde avait été remplacé par cette superbe princesse nippone. C’était si apaisant de l’avoir près de sois. Mais ce qui était mieux, c’était de savoir que de son côté elle ressentait la même chose. Et maintenant, ils étaient tous les deux, allongé là, sur le canapé à regarder des programmes pour les tout petits mais après tout, n’étaient-ils pas de grands enfants ?...
Plus tôt, le nippon avait accusé sa bien aimée de lui avoir fait loupé son dessin animé. Il lui en fit même le reproche histoire de la taquiner un peu. Elle retourna alors les choses contre lui pour faire en sorte que lui aussi devienne le grand méchant qui prive son amour de son dessin animé. Son prétexte ? Makio était si irrésistible qu’elle ne pouvait pas le lâché du regard et de ce fait, elle ratait son programme. Egalité ! Chacun à fait raté le programme de l’autre mais à la différence que Tom & Jerry n’était pas encore terminé. Le jeune homme continua alors sur sa lancer.

- Qu’est-ce que c’est que cette excuse Rainie-chan ?

Il s’empara d’un petit oreiller qui se trouvait contre le dossier du canapé et le plaça devant son visage.

- Voilà ! Comme ça tu ne seras plus tenté et tu peux regarder la télé.


Avec ça, il allait peut-être remporter une nouvelle victoire. Reste à savoir si Rainie allait trouvé une autre parade pour lui rendre le rôle du méchant…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Lun 6 Sep - 0:20

    •• La télévision c'est bien mais Makio , c'est encore mieux qui puis est mieux qu'un vulgaire cartoon, même si il fallait dire que Rainie était une petite "Accro" à ce chat et cette souris qui sont tellement mignons à deux à se chercher des crasses, d'ailleurs depuis maintenant pas même 5minutes ces deux étranges animaux vinrent à me faire rappeler deux autres personnes, allongées tout deux sur le canapé à parler, se caliner et s'embrasser et même à chercher lesquels des deux est le plus méchant, un petit concours pour savoir qui est le grand vainqueur, c'était à mourir de rire ces deux la on auraient très bien pût les appeler Tom & Jerry sauf que cette fois Rainie croyait être le rôle de Jerry et Makio serait le chat et à l'inverse Makio se donnait le rôle de Jerry et affirmé presque que Rainie soit Tom le vilain c'était vraiment risible leur petite scène encore plus passionnant que l'épisode qui donnait actuellement à la télévision, une dispute pour savoir qui occuperait le rôle de l'innocente petite souris, Makio chercher à l'occupé mais Rainie rappliquer par ses propres répliques. "Des excuses" mais voyons comme ci que ce fût une excuse, cette pseudo phrase avait une forte part de vérité, Makio était vraiment irrésistible, mignon , séduisant et envoutant et comme dis précédemment beaucoup plus passionnant que l'émission donnant sur cet écran carré incrusté au mur alors oui elle était bien déconcentré par lui et ses manières et ses lèvres envoutantes que Rainie rêver d'embrasser de nouveau, donc ça ne pouvait pas être une vulgaire excuse comme il l'avait si gentiment dit. Cette fois ci elle se croyait gagnante, celui qui aura l'immense chance d'interpréter la magnifique petite Jerry est "Rainie Ueto" et bien non car le perdant à encore un petit tour dans son sac, il contre attaque par une magnifique riposte. Non,plus sérieusement, Makio venait tout juste de poser sur sa tête un coussin du fauteuil, il suffit simplement de l'imaginer faire ça pour avoir directement le sourire aux lèvres ce que Rainie eut à peine en le voyant faire cela, étonnée la petite demoiselle s'était contenté de le fixer en penchant la tête comme pour tenter de comprendre ce qu'il était en train de faire puis ce fût lorsqu'il prononça sa phrase à moitié étouffé qu'elle se mit à rire. On aurait dit un enfant qui se cache après avoir fait une vilaine bêtise, donc il abandonner pas le rôle du gentil garçon innocent sage et gentil, et bien encore une fois il risque de perdre , le pauvre, jouer contre Rainie n'était pas des plus simple si elle même serait un niveau de jeu vidéo,elle serait le niveau "Expert". Son visage aborda une expression simulatrice d'une panique soudaine, elle prit l'oreiller de devant la tête de Makio et prononça toujours en simulant l'inquiétude, cette phrase.

    « Moi j'appelle ça "Se faire remarquer" non mais tu n'a pas honte, t'etouffer avec un coussin, manquer d'air pour que je t'aide et me faire raté mon épisode, ce n'est pas très gentil tout ça...
    Tu veux que j'ai une crise cardiaque ou quoi ? »

    Quel savait bien jouer la comédie notre Rainie nationale ! En même temps ce fût une "Ex starlette , actrice et chanteuse" donc pour elle tout ça ne sont que les bases de la comédie et puis devant les journalistes elle avait appris à jouer la comédie, c'était devenue une très bonne comédienne sur ce coup la. La jeune nippone fit un sourire, un sincère cette fois tout en fixant Makio du regard , le coussin à la main, la tête penchée.

    « Oh Kakkoi boy , si tu voulait un bisou tu aurait dû me le dire au lieu de faire semblant de manquer d'air pour que je te fasse du bouche à bouche .. »

    Elle était très forte cette Rainie, très très forte... " Tintintin tintintintintinnnn.." générique de fin, oups Kesu, Tom & Jerry venait tout juste de finir comme c'est dommage cette fois ils sont à égalité et Makio n'a pas le rôle du gentil enfant bien sage, une prochaine fois peut-être ne perd pas espoir petit être .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Mar 7 Sep - 14:19

Allait il faire abandonner son amour en dissimulant son visage derrière un coussin pour éviter toutes tentations ? Peut-être… Mais pas aujourd’hui. Mince alors. D’habitude les gens craque et arrête de se prendre à ce jeu assez vite mais elle, il semblerait qu’elle une grande résistance. Elle est très forte à ce jeu là en fait. Ca fait plusieurs fois qu’elle réussi à renvoyer les « attaques » de Makio en le forçant à la faire rater son programme. Même le coup de l‘oreiller n’a pas fonctionné. Que faire contre un adversaire comme pareil ? Là c’était plutôt un combat à force égale mais il y en aurait sûrement un des deux qui lâcherait avant l’autre. Mais ça s’annonçait mal pour le moment. Aucun des deux n’avait l’air d’être à bout de force et ils trouvaient toujours quelques choses pour contrer l’autre. A ce rythme là, dans deux semaines on y est encore. Le jeune homme avait placé cet oreiller pour stopper la tentation dont parlait Rainie un peu plus tôt mais ça n’a pas bien fonctionné. Pas du tout en fait. Au lieu de dire « Bon d’accord, je vais regarder mon dessin animé maintenant », elle avait prit une attitude totalement différente. Un air paniqué et inquiet venait de faire son apparition et avec cet air, elle tourna la situation à son avantage. S’étouffer avec un oreiller afin d’obtenir son aide pour que son programme passe sans qu’elle le voit. Voilà comment elle avait interpréter les choses, qui je vous le rappel, n’était pas du tout dans ces intentions. Mais je l’ai déjà avant, elle était bien la seule à montrer une si grande résistance face à lui. Faire une crise cardiaque ? Elle sort les grands mots la p’tite demoiselle ! Que pouvait on répondre à tout ça hein ? Pas grand-chose. Oh ? Makio ? T’es bloqué ? T’es en train de te faire battre mon bonhomme alors ressaisit toi et ne perd pas. Tu ne vas pas laisser cette charmante demoiselle aux lèvres envoûtantes gagner la partie quand même ? Allez ! Fait quelque chose !... Mais rien ne sortait de sa bouche, pas un mot. C’était bien la première fois qu’une personne arrivait à le bloquer comme ça. Mais elle avait réussi à entrer dans son cœur et seule une personne comme elle avait le pouvoir de le contrer. Puis, elle changea encore d’expression pour laisser place à l’un de ses merveilleux sourires. Manquer d’air exprès pour avoir un « bouche à bouche » ? C’était astucieux mais je pense que si Makio voulait un bisou, il n’aurait pas besoin de faire ça. En attendant, il n’avait rien à dire à cet instant. Le générique de fin se fit entendre. Il reprit alors l’oreiller et le serra dans ses bras avant d’afficher un air boudeur, comme le font les enfant qui ne sont pas satisfait. Finalement, elle ne l’avait pas vu son dessin animé.

- Ah ? C’est terminé. Tu vois, au lieu de m’accuser d’un auto-étouffement tu aurais pût regarder la télé. Tu as fais semblant de t’inquiéter pour moi et maintenant c’est fini. Tu triches.

Triche ? Non, non, non jeune homme. Tu t’es fais battre et c’est tout. T’es tombé sur plus fort que toi et voilà ce que ça fait. Mais c’est rien, tu feras mieux la prochaine fois. Et puis, tu peux bien la laisser gagner une fois de temps en temps, hein? La galanterie, c'est ça le secret...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   Dim 12 Sep - 20:12

    •• L'enfance, on repart petit à petit dans l'enfance ou deux enfants qui viennent tout juste de se découvrir jouent ensemble comme si ils furent les meilleurs amis depuis qu'ils leurs mises au monde. Une petite fille sage et angélique d'apparence , fragile et peureuse en plein centre d'une grande cour de récréation, la main sur le visage , les yeux écarquillés encore apeurée personne ne viendra la chercher ce soir à l'école, ce soir et les autres jours aussi,petite demoiselle est devenue orpheline bien tôt alors elle pleure car elle est seule au centre de cette cour qui commence de plus en plus à l'effrayer mais au moment ou tout espoir semble complétement perdu un autre enfant fait son apparition, celui la il a le sourire aux lèvres et lui tend la main. Etonnée de ce geste, méfiante cette petite fille décide de prendre sa main dans la sienne et petit à petit le même sourire du garçon est retranscrit sur son visage. Deux enfants qui se connaissent et qui veulent jouer à deux, ce soir on en aura entendu des rires et des gamineries, des jeux puériles du chat et de la souris mais tout ça pourquoi... Pour montrer que l'on est en vie et que cette même vie est beaucoup trop courte pour la gâcher avec de simple banalités et tons sérieux. Makio et Rainie était ce genre de personnes "Bon vivants" qui aimer se taquiner mutuellement , jouer dangereusement et rire affectueusement, ils étaient les deux petits Nippons "Etranger" de ce monde , de ce pays et cela leurs étaient bien égal tout ce qui compter c'était "eux" et rien d'autre. Alors comment serait Rainie si Makio venait à s'etouffer avec un coussin, bonne question. Oui... retournons à cette scène d'un genre comique par laquelle devait être distribuer les rôles du fameux Tom & Jerry, pour l'audition du rôle de Jerry j'ai appelé Makio & Rainie et résultat des courses aucuns des deux n'obtient le rôle car ils ressemblent tout deux d'avantage à ce gros matou de Tom qui passe son temps à élaborer des plans machiavéliques pour faire porter le chapeau à la pauvre petite souris. Cette fois c'était bien terminer, le dessin animé s'était arrêter et Makio lança la contre attaque du "Tu aurait pût regarder ton émission au lieu de faire semblant de t'inquiéter pour moi" bien bien bien, il était temps de mettre fin au jeu, il voulait être le gagnant alors il le sera et puis le débat sera clos.

    « Bien , bien.. Gomen' tu as raison si j'avait su j'aurai regarder mon émission au lieu de m'inquiéter pour toi. »

    La jeune demoiselle se décala du beau nippon, se retirant complétement même de lui pour venir apporter son attention vers les fraises qui avaient étaient posés plus tôt sur la petite table basse, un petit creu mademoiselle Ueto ? .. Délicatement elle en pris une par le pouce et l'index et vint la tremper dans le bol de crème pour ensuite l'apporter jusqu'à sa bouche afin de la grignoter doucement une fois cela fait , la belle nippone tourna son regard vers son beau Makio un petit sourire de coin aux lèvres tout en pointant du doigt le panier de fraise.

    « Tu en veux ? »

    Elle venait de retrouver son calme d'antan, Rainie était un assez curieux personnage autant elle pouvait être gamine, puérile, enfantine et rire avec l'autre autant elle pouvait être femme mûre,sérieuse et adulte.En attendant la réponse de son amour la jeune fille se mit alors à penser au programme qui suivrait maintenant que les dessins animés étaient finis et qu'une jolie page s'était collé à la chaine pour enfant ou il était écrite dessus "Rendez vous à 6h30" elle ne savait plus quoi faire d'autre, voulait-il continuer à fixer cet écran incrusté sur le mur ? Doucement, elle pencha la tête toujours en le fixant dis d'un ton curieux cette dernière phrase.

    « Néé.. maintenant que Tom et Jerry est fini, que veut tu faire ? »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Love me please, love me.. { Pv:Makio♥}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRINCETON :: Maison :: Maison de Rainie-


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Ecoles - Académies